Tunisie : le Parlement adopte le code des collectivités locales, dix jours avant les municipales

Par Jeune Afrique avec AFP

Le Parlement tunisien, le 30 octobre 2017 © Hassene Dridi/AP/SIPA

Le Parlement tunisien a adopté jeudi le texte définissant les prérogatives des collectivités locales, dix jours seulement avant les élections municipales du 6 mai prochain.

Le texte adopté lors d’une session parlementaire publique, retransmise à la télévision d’État, exige notamment que le président du conseil municipal se consacre à plein temps à son poste. Ce point constituait l’un des principaux sujets de discorde parmi les députés. Le Parlement avait commencé à examiner fin mars les 392 articles du Code des collectivités locales, qui doit définir précisément le rôle et l’autonomie des municipalités, régions et districts.

Le 13 avril, l’Association tunisienne pour l’intégrité et la démocratie des élections (Atide) avait déploré le retard pris dans l’adoption du code, pointant une décision « volontaire » de certains blocs parlementaires ne voulant pas céder de pouvoir aux municipalités ou souhaitant attendre le résultat des élections « avant de décider à quel point ils décentralisent ».

2 074 listes validées

Le 6 mai, quelque 5,3 millions d’électeurs seront appelés à départager 2 074 listes validées dans 350 municipalités. Ces municipales, attendues de longue date et plusieurs fois repoussées, sont les premières depuis la chute du régime Ben Ali en 2011.

Elles devraient ancrer le processus démocratique à l’échelon local, avec leurs milliers d’élus, en remplaçant les « délégations spéciales » nommées après la révolution de 2011, dont la gestion a parfois été défaillante.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici