Sécurité

Mali : fortes explosions à Tombouctou près des bases de la Minusma et des forces françaises de Barkhane

Des soldats français de Barkhane et des soldats maliens des FAMA lors d'une patrouille commune à Ansongo, près de Gao, le 8 février 2018. © DR / MinDef France

De violentes explosions ont retenti dimanche à Tombouctou, dans le nord du Mali, non loin de bases de casques bleus et de militaires français. Celles-ci avaient été prises pour cible le week-end dernier.

La base « Super Camp », qui abrite la mission des casques bleus à Tombouctou, a été prise une nouvelle fois pour cible par des tirs de mortier, dit-on de source proche de l’Onu. L’information n’a pas été officiellement confirmée pour le moment.

Un commerçant de Tombouctou, Youba Cissé, a déclaré à Reuters avoir entendu trois fortes détonations dans le secteur du camp.

Une semaine plus tôt, le 14 avril, des islamistes avaient attaqué la zone au moyen d’une voiture piégée et de roquettes. Un casque bleu avait été tué et sept soldats français blessés.

Regain de violence

Le ministère français de la Défense avait déclaré qu’au moins 15 assaillants avaient été tués par les avions et hélicoptères appelés à la rescousse pour repousser l’attaque, le 14 avril.

Le Mali et les pays voisins connaissent un regain de violence djihadiste depuis quelque temps.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte