Climat : léger report du Sommet de Brazzaville sur le Bassin du Congo

Par Jeune Afrique

Le président Denis Sassou Nguesso et quelques membres du gouvernement congolais, le 12 juin 2014 à Pékin. © Wang Zhao/AP/SIPA

Initialement prévu ce mardi, le sommet environnemental s'ouvrira finalement trois jours plus tard.

Le premier sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo prévu initialement du 24 au 25 avril à Brazzaville, à l’initiative de la République du Congo, a été reporté de trois jours et se tiendra du 27 au 29 avril pour des raisons d’agenda, apprend-on de sources diplomatiques à Brazzaville.

Le léger décalage intervient afin d’assurer une participation maximale autour du président congolais Denis Sassou Nguesso et du roi du Maroc, Mohammed VI, invité spécial de la rencontre.


>>> A LIRE – Environnement : le silence de la forêt congolaise


Dix-neuf chefs d’États d’Afrique centrale et de l’Est, ainsi que les présidents du Niger et du Sénégal, ont été conviés à cette rencontre à laquelle sont également invités les présidents de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Commission de l’Union africaine. Le sommet des chefs d’État, programmé le 29 avril, sera précédé la veille par une conférence des ministres de l’Environnement.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici