Maroc : Mohammed VI se penche sur la réforme des Centres régionaux d’investissement

Le roi du Maroc Mohammed VI s'adressant à la nation à l'occasion des 18 ans de son accession au trône, le 29 juillet 2017. © AP/SIPA

Nominations à de hautes fonctions, adoptions de projets de loi, présentation de la vision sur la réforme des Centres régionaux d'investissement… Mohammed VI a réuni ses ministres jeudi, quelques jours seulement après son retour au pays, suite à sa période de convalescence en France.

Trois jours après son retour au Maroc, lundi 16 avril, après son opération du cœur en février dernier dans une clinique parisienne, le roi Mohammed VI a présidé jeudi un Conseil des ministres. Au menu des travaux : un exposé du ministre de l’Agriculture au sujet des résultats de la campagne agricole, mais aussi l’approbation de différents textes de loi, dont celui traitant de la Direction générale de la protection civile.

Ce Conseil des ministres, très attendu puisque le dernier remontait au 22 janvier dernier, a également été l’occasion de confirmer les postes de certains patrons d’importantes entreprises publiques, qui assuraient l’intérim depuis plusieurs mois.

Abderrahim El Hafidi à la tête de l’ONEE

Dans ce sens, Abderrahim El Hafidi prend officiellement les rênes de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), qu’il dirigeait depuis le limogeage de Ali Fassi Fihri, en octobre dernier, dans le cadre des sanctions prononcées par le roi contre de hauts responsables.

Idem pour Said Zarou, confirmé comme directeur de l’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg, poste qu’il cumulera avec celui de directeur de l’Agence Marchica. De leurs côtés, Youssef El Bekkali et Mohamed Youssfi ont respectivement été nommés président de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation–formation et directeur de l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL).

La réforme des Centres régionaux d’investissement

En parallèle de cette réunion élargie avec tous les ministres, le roi a reçu en audience le chef de gouvernement accompagné des ministres de l’Intérieur et de celui des Finances. Saadeddine El Othmani a soumis au souverain un projet de stratégie pour la réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI).

Réforme que Mohammed VI a ordonnée après un rapport accablant sur les dysfonctionnements de ce centre, présenté par la Cour des comptes en décembre dernier. Soit quelques semaines avant l’intervention chirurgicale qu’a subie Mohammed VI, à Paris, et la longue période de convalescence qui s’en est suivie.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici