Culture

La série algérienne El Khawa primée aux Murex d’Or à Beyrouth

Le casting de El Khawa, dont la saison 2 doit être diffusée pendant le Ramadan, en Algérie. © DR / DIA-TV

L'Algérie a brillé lors de la cérémonie de remises des prix des Murex d'Or qui s'est tenue à Beyrouth jeudi 19 avril : le feuilleton « El Khawa » a obtenu le prix du meilleur feuilleton maghrébin, tandis que l'Algérienne Souhila Ben Lachehab a été sacrée meilleure chanteuse du monde arabe.

« Cette récompense est le fruit d’un grand travail de toute l’équipe, du chauffeur à l’acteur, ils ont tous contribué à ce succès », se félicite Madih Belaïd, le réalisateur tunisien du feuilleton « El Khawa » (« Les frères », en français ). La série, sacrée « meilleur feuilleton  maghrébin » lors du Murex d’or – un événement organisée à Beyrouth chaque année depuis 2000 – , a rencontré un grand succès en Algérie, mais également dans les pays voisins, lors du Ramadan 2017 (du 26 mai au 24 juin dernier).

Diffusé sur la chaîne El Djazairia One, « El Khawa » raconte l’histoire de la fratrie Mestfaoui, de leurs déchirements autour de l’héritage laissé par leur père, riche homme d’affaires décédé 20 ans auparavant. Le producteur Imed hanouda, s’est vue remettre le Murex d’or par Amel Bouchoucha, une actrice algérienne qui vit désormais au Moyen-Orient.

« El Khawa » s’était retrouvée au centre d’une polémique, lancée par l’un des acteurs, Hassan Kechache, au début du mois de mars, deux semaine après le début du tournage de la deuxième saison. Il a accusé le producteur Aymen Djenadi d’avoir voulu insérer des séquences « impliquant des prostituées », sans en avoir prévenu l’équipe, alors que les épisodes doivent être diffusés pendant le mois de Ramadan.

« Je ne ne me serai jamais permis d’introduire des scènes de ce genre durant le mois saint », assure Madih Belaïd. « Hassan Kechache avait lu le scénario, il allait même commencer le tournage avec nous, ce n’est qu’à la veille de son début de tournage qu’il a annulé», ajoute-t-il.

Malgré cette passe d’armes, le réalisateur a assuré que le personnage de Hassan Kechache – qui joue l’oncle unique des trois filles Mestfaoui – sera maintenu pour la saison 2, qui sera diffusée durant le ramadan 2018« Il ne sera pas remplacé, vous allez encore pouvoir suivre son évolution », a affirmé Madih Belaïd.

La saison 2 verra également l’apparition de nouveaux acteurs : Souhila Maalem actrice et avocate, connue  avoir joué rôle de Bibicha dans la série Bibiche et Bibicha et celui de la princesse Abla dans la série Sultan Achour 10 ; Yasmine Ammari, actrice et chanteuse oranaise ; Selimane Dazi, acteur français d’origine algérienne auteur d’une récente autobiographie romancée, Indigène de la nation (Don Quichotte, 2018) et la libanaise Carmen Labbos. La participation de cette dernière a justement été confirmée lors de la cérémonie des Murex d’or.

Coté musique

La production algérienne a aussi été à l’honneur sur le plan musical. Souhila Ben Lachhab, jeune chanteuse algérienne et nouvelle animatrice du programme Elhan Oua Chabab sur la télévision nationale ( ENTV, Canal Algérie et Tv A3), a été désignée « meilleure chanteuse du monde arabe » pour ses chansons  Majnoun, Daawat Houb et Balad el malyoun Chahid.

Elle a rencontré ses premiers succès grâce à sa participation à la Star Academy Arabica  et Arab Idol. La star algérienne de 24 fait le buzz sur les réseaux sociaux avec plus d’un million de fans sur instagram. En effet, son dernier titre  » Lik Manwelich »  a été visionné plus de douze millions de fois su Youtube, en l’espace de quelques mois.

 

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte