Justice

RDC : plusieurs hauts dirigeants du football soupçonnés de détournements de fonds

Constant Omari, le deuxième vice-président de la CAF, soutient que le Cameroun est en mesure de relever le défi. © A.Hassenstein/FIFA via Getty Images

Quatre personnalités du football congolais, dont le président de la Fédération nationale Constant Omari, étaient en garde à vue mardi soir à Kinshasa. La justice souhaite les entendre dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de détournement d'argent devant servir à l'organisation de matches de l'équipe nationale.

Constant Omari, le président de la Fédération congolaise de football association (Fecofa), est apparu assis, visiblement faible, sur une chaise dans un bureau du parquet situé dans le quartier kinois de Limete, a rapporté un journaliste de l’AFPSelon un magistrat du Parquet, s’exprimant sous couvert d’anonymat, Constant Omari a été placé en garde à vue mardi, avec trois autres hauts dirigeants du football congolais – Barthélémy Okito, le secrétaire général aux Sports de la RDC, ainsi que Roger Bondembe et Théobad Binamungu, deux vice-présidents de la Fecofa. Constant Omari a ensuite été remis en liberté dans la soirée et il devait être entendu à nouveau jeudi matin.

« Un million de dollars »

Les quatre hommes sont « interrogés sur l’utilisation des fonds publics dans l’organisation des rencontres sportives des équipes nationales de football et des clubs engagés aux compétitions africaines », a indiqué le magistrat, insistant sur le « caractère secret » de l’instruction.

Les quatre hommes sont « entendus sur des présumés détournements d’un million de dollars destiné à l’organisation de quatre matches de football », indique pour sa part Me Alain Makengo, un défenseur des sportifs congolais.


>>> A LIRE – RDC – Football : crispations entre les Léopards et le ministère des Sports


« Cette somme avait été demandée par la Fédération au ministère des Sports, qui l’a considérée comme excessive, explique à Jeune Afrique l’avocat. Luzolo Bambi, le conseiller spécial de la présidence en charge de la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux, s’est saisi du dossier avant de le transmettre au parquet pour déterminer s’il y a eu ou non des détournements. »

Suspension du championnat

Âgé de 60 ans, Constant Omari Selemani cumule les casquettes de vice-président de la Confédération africaine de football et de membre du comité exécutif de la Fifa. Il a été réélu en décembre dernier à la tête de la Fecofa pour un quatrième mandat.

Suite au placement en garde à vue des quatre hommes, la Commission de gestion de la ligue national de football « Linafoot » a annoncé dans un communiqué la « suspension de toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre », notamment la bonne tenue des rencontres du championnat congolais, pour protester contre « l’humiliation et la privation injuste de leur liberté ».

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte