Ghana : 6 morts dans l’effondrement d’une mine d’or

Par AFP

Une mine d'or de la compagnie Bogoso Gold Limited, près de Prestea, au Ghana, en septembre 2005. © OLIVIER ASSELIN/AP/SIPA

Six mineurs ont été tués et deux blessés samedi par l'effondrement du toit d'un tunnel d'une mine d'or exploitée par l'entreprise américaine Newmont, dans le sud du Ghana, a annoncé la société dimanche.

« Je confirme que six personnes sont mortes. Deux autres ont été soignées dans une clinique (…) après la tragédie survenue samedi », a déclaré Agbeko Azumah, un porte-parole de Newmont. L’accident s’est produit dans la région de Brong Ahafo, située à environ 430 km de la capitale du Ghana, a-t-il précisé.

« Toute la famille Newmont est dévastée par ce tragique accident et notre priorité est de fournir notre aide aux familles, amis et collègues de travail » des personnes décédées, a déclaré dans un communiqué le vice-président de la compagnie en Afrique, Alwyn Pretorius.

Deuxième producteur d’or en Afrique

La société a ajouté avoir évacué tous les autres employés sur le site où le travail a été suspendu pour pouvoir mener une enquête sur les causes de l’accident. « Tous les autres employés travaillant dans cette zone ont été évacués en toute sécurité et le lieu de l’accident a été sécurisé », selon la même source.

Newmont est une des plus grandes sociétés de production d’or. Elle est présente au Ghana où elle y exploite deux mines.

En juillet 2017, au moins 22 personnes ont été tuées dans l’effondrement d’une mine d’or illégale dans l’ouest du pays. En 2010, au moins 45 personnes ont été tuées dans l’effondrement d’une mine illégale après des pluies diluviennes. Le Ghana est le deuxième plus grand producteur d’or en Afrique, après l’Afrique du Sud.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici