Finance : Mediterrania Capital Partners entre au capital de Cofina pour 20 millions d’euros

Par - à Abidjan

La société Cofina va financer son développement grâce à ce financement. © Capture écran émission Réussite

Cofina vient de lever 20 millions d'euros grâce à une prise de participation minoritaire de Mediterrania Capital Partners. Ce partenariat, assorti d'une assistance technique, permettra à la société de « mésofinance » de s'implanter dans quatre pays supplémentaires à l'horizon 2021.

La Compagnie Financière Africaine (Cofina) vient de céder une partie de son holding Compagnie Transnationale d’Investissement (CTI) au fonds d’investissement Mediterrania Capital Partners pour 20 millions d’euros. Déjà présente en Côte d’ivoire, au Sénégal, au Mali, en Guinée-Conakry, au Congo-Brazzaville et au Gabon, la société Cofina va financer son développement grâce à ce financement.

Préparer notre entrée en bourse d’ici cinq ans

« Cette prise de participation nous permet déjà de préparer notre entrée en bourse d’ici cinq ans. Mediterrania a pris une participation de moins de 30 % », confie à Jeune Afrique Jean-Luc Konan, le PDG du groupe. Cofina, qui se positionne sur ce que le groupe appelle la « mésofinance » – des prêts de 10 000 à 300 000 euros –, prévoit de s’implanter dans quatre nouveaux pays africains à l’horizon 2021 : Burkina Faso, Togo, Bénin et Nigeria.

Contrairement à ses concurrents, les banques de microfinance Advans, Amifa et Microcred, adossés à de grands groupes qui peuvent les refinancer, cette prise de participation minoritaire de Mediterrania Capital Partners, assortie d’une assistance technique, a pour objectif de permettre à Cofina de lever de 50 millions d’euros supplémentaires, en dette ou en capital, au cours des trois prochaines années.

Forte croissance depuis la fin 2016

Malgré la forte concurrence sur ces marchés, Cofina poursuit sa croissance avec un bilan de 81,3 milliards de FCFA au 30 septembre 2017, contre 57 milliards de FCFA au 31 décembre 2016. La hausse du produit net bancaire a également été rapide, passant de 8,2 milliards de FCFA sur l’année 2016 à 9,2 milliards de FCFA sur les neufs premiers mois de 2017.

L’encours des crédits était de 60 milliards de FCFA à la fin septembre 2017, contre 31,9 milliards de FCFA à la fin décembre 2016, tandis que l’encours de dépôts a progressé de 115 milliards de FCFA à la fin décembre 2016 à 174 milliards de FCFA à la fin septembre. Une croissance soutenue grâce au dynamisme des TPE et PME, qui comptent 80 % des activités de Cofina.

Le prochain défi du groupe est de pouvoir accorder des prêts de long terme. « Nous sommes davantage sur le financement de court terme, parce que nos ratios de risque ne nous permettent pas pour le moment d’aller sur le long terme », avoue Jean-Luc Konan.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici