Sport

Tunisie – Football : « Que le président de la Fédération Wadie Jary respecte le règlement ! »

Wadie Jary, le président de la Fédération tunisienne de football (FTF) © FIFA.com

Avec quatre autres membres du bureau exécutif de la Fédération tunisienne de football (FTF), Bilel Foudhaili a dénoncé mardi la gestion trop solitaire de Wadie Jary, le président de la FTF. L’ancien dirigeant du Club africain explique à Jeune Afrique les raisons de cette fronde.

La tension monte au sein de la Fédération tunisienne de football (FTF). Dans un communiqué ferme, rendu public ce mardi 6 mars, cinq membres importants de la FTF ont exprimé leurs désaccords vis-à-vis de la gestion du président de la Fédération, Wadie Jary, qu’ils jugent trop solitaire.

Parmi ces cinq signatures, Bilel Foudhaili, président de la Commission fédérale d’organisation et de protocole de la FTF, précise à Jeune Afrique les raisons de cette discorde.

Jeune Afrique : Avec Mohamed Mokdad, Sinen Ben Saad, Amine Mougou et Hanen Sellimi, vous avez rendu public les raisons de votre désaccord avec Wadie Jary. Que lui reprochez-vous ?

Bilel Foudhaili : Samedi 3 mars, M. Jary a convoqué pour le mardi 6 mars les membres du Bureau fédéral de la FTF. Soit trois jours avant seulement. Nous considérons que ce Bureau fédéral est illégal, puisque le règlement stipule que les membres de ce Bureau doivent être prévenus une semaine à l’avance, ce qui n’était donc pas le cas.

Que s’est-il passé lors de ce Bureau fédéral ?

Le quorum de 50 % + 1 [nécessaire pour tenir cette réunion, ndlr] n’était pas atteint. Mais M. Jary a également convoqué M. Mohamed Sellami, un membre qui en avait perdu sa qualité du fait de ses absences répétées depuis deux ans. Là encore, le président de la FTF n’a pas respecté le règlement.

Cette attitude de M. Jary n’est pas étonnante, dans la mesure où sa gestion de la FTF est solitaire. Et même autoritaire

Avez-vous saisi les instances pour dénoncer l’illégalité de ce Bureau fédéral ?

Pas encore, mais nous le ferons dès que le procès-verbal sera publié. Pour l’instant, seul un compte rendu a été publié par la FTF. Le procès-verbal devra être présenté lors du prochain Bureau fédéral pour être adopté ou non. Cette attitude de M. Jary n’est pas étonnante, dans la mesure où sa gestion de la FTF est solitaire. Et même autoritaire.

M. Jary a pris des décisions sans même consulter les membres de l’exécutif. Ce n’est pas tolérable

Expliquez-vous…

Selon les statuts, un Bureau fédéral doit être convoqué tous les mois. Or, il ne s’était plus rien passé depuis le dernier, tenu au mois de décembre 2017. Mais cela n’a pas empêché M. Jary de prendre des décisions sans même consulter les membres de l’exécutif. Ce n’est pas tolérable.

Il y a un règlement, il faut qu’il l’applique

Quand nous avons décidé de lui demander des explications, il a simplement répondu ceci : « Je ne vais pas vous consulter pour toutes les décisions à prendre. Toutes ne sont pas importantes. » Donc, c’est lui et lui seul qui décide ce qui est important et ce qui l’est moins. Il y a un règlement, il faut qu’il l’applique. L’article 33 dit ainsi que toutes les décisions doivent émaner du Bureau fédéral. Nous avons rencontré le président. Nous nous étions donné 48 heures pour réfléchir et trouver un terrain d’entente. Mais il n’a pas bougé.

Que demandez-vous ? Sa démission ?

Non, juste qu’il respecte les statuts. Il fait cavalier seul et ce n’est pas bon pour le football tunisien. Il a été élu pour quatre ans, son mandat s’achèvera en mars 2020. Nous demandons seulement qu’il dirige la Fédération en pensant au bien du football tunisien. Nous verrons lors du prochain Bureau fédéral quelle attitude il adoptera.

Craignez-vous un enlisement ?

Je souhaite que les choses s’apaisent et que tout rentre dans l’ordre. Nous n’avons pas besoin d’une crise. J’espère que la raison l’emportera. La situation est tendue, mais je reste optimiste…

Fermer

Je me connecte