Politique

Ouganda : Museveni limoge le chef de la police et le ministre de la Sécurité

Yoweri Museveni, le président ougandais, le 12 septembre 2015 à Tokyo. © Eugene Hoshiko/AP/SIPA

Le président ougandais Yoweri Museveni a limogé dimanche soir le chef de la police, Kale Kayihura, ainsi que le ministre de la Sécurité, Henry Tumukunde.

L’annonce du limogeage est intervenue par le biais d’un communiqué de la présidence ougandaise. Kale Kayihura était critiqué en raison d’une forte augmentation de la criminalité en Ouganda, notamment dans Kampala. Il est remplacé au poste d’Inspecteur général de la police par Okoth Ochola.

Cette nomination intervient dans un contexte où la police ougandaise est de plus en plus souvent mise en cause dans des violations des droits de l’homme et pointé du doigt pour le climat d’impunité et, surtout, à la corruption y qui règne.

En 2016, la Commission ougandaise des droits de l’homme recensait ainsi 848 cas de torture, contre 731 cas en 2015, perpétrés pour la plupart par des forces de l’ordre.

Le ministre de la Sécurité, Henry Tumukunde, ouvertement critique des manquements de la police et engagé dans une lutte d’influence avec Kale Kayihura, a également été limogé, sans que le communiqué de la présidence ne précise les raisons de cette éviction. Il est remplacé par le général Elly Tumwiine.

Les deux responsables limogés sont des anciens combattants de la « guerre de libération », qui s’est conclue par l’arrivée au pouvoir de Yoweri Museveni en 1986.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte