Politique

RDC : Moïse Katumbi privé de passeport

Moïse Katumbi, à Paris en juillet 2016 © Vincent Fournier/JA

Alors que l'opposant Moïse Katumbi souhaitait obtenir un nouveau passeport biométrique à l'ambassade de RDC à Bruxelles, celle-ci lui a refusé sa demande, au motif qu'il doit d'abord en faire la demande aux autorités congolaises.

L’opposant Moïse Katumbi s’est rendu à l’ambassade de République démocratique du Congo à Bruxelles, le 20 février dernier, pour obtenir un passeport biométrique. Mais il n’a pas pu déposer ses empreintes et il est ressorti avec un simple formulaire.

Il disposait pourtant déjà d’un passeport « semi-biométrique » expirant en 2021. Seulement, les autorités congolaises l’avaient annulé le 14 janvier, comme tous les autres documents de ce type. Les voyageurs congolais doivent désormais déposer une demande pour obtenir un nouveau passeport.


>>> A LIRE – RDC : l’annonce de l’invalidation des passeports semi-biométriques crée la polémique


L’Union européenne a précisé que les anciens ne lui posaient aucun problème de sécurité et que les visas en cours restaient « pleinement valides ». Les autorités françaises appliquent néanmoins la décision de Kinshasa.

Fermer

Je me connecte