Sécurité

RDC : au moins 5 morts dans une embuscade de présumés ADF près de Beni

Des soldats des Forces armées de la RDC (FARDC), le 13 août 2012, près de Goma. © Jerome Delay/AP/SIPA

Au moins cinq personnes ont été tuées samedi dans une embuscade tendue par de présumés rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF) à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo théâtre des massacres réguliers de civils, ont déclaré des responsables locaux.

« Trois femmes et deux hommes ont été tués et huit autres personnes blessées vers 10h00 (08h00 GMT) sur l’axe Eringeti-Oïcha dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) », a déclaré à l’AFP Léon Bahungako, chef de la localité d’Eringeti.

« Nous avons reçu cinq corps criblés de balles. Nous apportons des soins à quatre personnes blessées, quatre autres sont transférées à l’hôpital d’Oïcha », a déclaré à l’AFP le Dr Michel Kalombo, médecin-directeur de l’hôpital général d’Eringeti.

« Ce sont des ADF qui ont attaqué leur véhicule et les ont tués ou blessés », a ajouté M. Bahungako. « L’armée est intervenue rapidement pour secourir et sécuriser les autres passagers jusqu’à destination contre ces ADF », a déclaré à l’AFP un officier.

Plusieurs centaines de civils tués

Présents dans le Nord-Kivu depuis 1995, les ADF sont opposés au président ougandais Yoweri Museveni.

En janvier, l’armée congolaise a lancé une nouvelle offensive contre ces rebelles accusés d’avoir tué plusieurs centaines de civils entre 2014 et 2016 dans une série de massacres dans Beni et ses environs.

Début février, les Nations unies ont inscrit sur la liste des sanctions le nom du général Muhindo Akili Mundos, officiellement commandant des opérations militaires contre les ADF dans la région de Beni d’août 2014 à juin 2015. Il est accusé d’avoir soutenu ces « massacres » de civils.

Fermer

Je me connecte