Sport

Sport : une tuniso-allemande championne du monde de boxe

Victoire d'Ikram Kerwat au championnat du monde de boxe WBC, le 8 février 2018. © Facebook / Alex Nunez

Le 8 février dernier, lors d'un duel qui s'est tenu à guichets fermés aux États-Unis, Ikram Kerwat, boxeuse tuniso-allemande, a remporté le titre de championne du monde de boxe.

Ikram Kerwat, boxeuse tuniso-allemande, a remporté le jeudi 8 février le championnat du monde de boxe WBC au Pensacola Bay Center, en Floride, aux États-Unis, en battant son adversaire américaine Angel Gladney.

Née à Béja, en Tunisie, cette femme de 33 ans a été une adepte des sports de combat dès son plus jeune âge. Elle commence d’abord par le judo à quatre ans et continue avec la boxe, à neuf ans.

Partie vivre en Allemagne avec sa famille à son adolescence, elle continue à exercer sa passion à Francfort. Très vite, elle est prise en charge par Eppie Chapman, une ancienne championne du monde de Kick Boxing.

3ème du championnat d’Allemagne

Sa carrière prend un nouveau tournant lorsqu’elle part s’installer à Berlin à ses 25 ans. Elle combat d’abord en amateur au SC Eintracht Berlin et finit en 2010 championne à Berlin et 3ème du championnat d’Allemagne.

Je suis fière d’être Tunisienne, arabe et musulmane

Ce n’est qu’en février 2015 qu’elle fait ses premiers pas en tant que professionnelle à l’Universal Hall de Berlin. Depuis, elle accumule les victoires : ses six combats sont tous gagnés, dont cinq par KO.

De fortes attaches à la Tunisie

Si la boxeuse est partie en Allemagne, elle ne manque pas de rappeler son attachement à son pays d’origine sur les réseaux sociaux.

Au moment de sa victoire, jeudi dernier, elle a ainsi publié sur Facebook : « Je suis fière d’être Tunisienne, arabe et musulmane. »

Dans une autre vidéo, elle a également interrompu son coach au début de son message, pour lui rappeler de remercier son public tunisien, et non pas uniquement allemand.

S’adressant ensuite à son public en dialecte tunisien, elle a annoncé qu’elle passerait en mars prochain dans son pays d’origine. « Je passerai par les centres d’entraînement de boxe pour encourager les filles et les garçons de mon pays qui exercent ce sport ! », a-t-elle déclaré.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte