Maroc : des villages isolés à cause de la vague de froid

Par Jeune Afrique avec AFP

Le village de Ksar Ait Ben Haddou dans le Sud du Maroc a été recouvert de neige le 29 janvier 2018. © Abdellah Azizi/AP/SIPA

Depuis le week-end dernier, le royaume connaît une vague de froid inhabituelle accompagnée de chutes de neige, même sur les régions désertiques. Des centaines d'écoles ont été momentanément fermées et un plan anti-froid a été déclenché.

Quelque 900 établissements scolaires, situés pour la plupart en milieu rural, ont été fermés en raison des «mauvaises conditions météorologiques», a indiqué mercredi 7 février le ministère de l’Éducation dans un communiqué. De son côté, le ministère des Transports avait fait état de dizaines de routes coupées du fait de la neige, aggravant l’isolement des villages en altitude.

L’intérieur du pays, avec ses massifs montagneux, est le plus affecté par cette nouvelle vague de froid.

Plusieurs disparus

Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum, plusieurs bourgs du Haut et du Moyen-Atlas se trouvent dans un « isolement total », confrontés à des coupures d’eau et d’électricité. Des villageois sont « encerclés par la neige » et « livrés à eux-même », rapportait mercredi le journal Assabah, évoquant également des bergers « portés disparus » dans le Moyen-Atlas. « Des recherches ont été entamées pour localiser six familles de nomades […] entre Midelt et Tinghir, sur Jbel Aghenou », a indiqué à l’AFP une source au sein du ministère de l’Intérieur.

Les autorités marocaines, qui ont déclenché un plan anti-froid, ont assuré que « 49 000 familles dans 22 provinces ont bénéficié d’une opération de distribution de denrées alimentaires et de couvertures ». Le roi du Maroc a donné ses instructions aux départements concernés pour atténuer les effets négatifs des chutes de neige et des fortes pluies dans les régions enclavées.

« Tous les moyens […] sont mobilisés pour désenclaver les régions ayant connu des chutes de neige et une forte baisse des températures », a précisé mercredi le ministère de l’Intérieur.

Neige dans le désert

Si l’intérieur du Maroc subit chaque année de fréquentes intempéries (gel, neige) de novembre à avril, la côte atlantique, en particulier dans le Sud, est réputée pour sa douceur hivernale.

Mais depuis le début de l’année, l’ensemble du pays est touché par des vagues de froid successives : même le désert marocain, au climat habituellement aride, a été en partie recouvert d’un épais manteau blanc, phénomène météorologique rare dû à une vague de froid venue du nord de l’Europe.

L’Algérie voisine a été aussi touchée par cette vague de neige. Quelques internautes ont immortalisé ces scènes.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici