Entreprises & marchés

Tunisie : Youssef Chahed limoge le gouverneur de la Banque centrale

Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed lors d'une conférence de presse à Tunis, en avril 2017 © Hassene Dridi/AP/SIPA

Chedly Ayari a été démis de ses fonctions ce mercredi, quelques heures après la décision du Parlement européen de classer la Tunisie parmi les États les plus exposés au blanchiment d'argent. Il devrait être remplacé par Marouane Abassi, un cadre de la Banque mondiale.

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a décidé ce mercredi 7 février de démettre de ses fonctions le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari, a annoncé l’agence officielle TAP.

Youssef Chahed a présenté cette proposition au président Béji Caïd Essebsi, conformément à l’article 78 de la Constitution, qui donne au président de la République le pouvoir de nommer et de révoquer les hauts fonctionnaires sur une proposition du Premier ministre. Suivant la même procédure, la nomination de Marouane Abassi, que Chahed a proposé comme nouveau gouverneur de cette institution, devra être validée par la présidence.

L’entourage du Premier ministre tunisien n’a pas précisé les raisons de ce limogeage, qui intervient quelques heures après la décision du Parlement européen de mettre la Tunisie dans une liste noire des États exposés au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme.

Lenteur des réformes

Chedly Ayari, ex-ministre de Bourguiba, a été nommé à la tête de la BCT en 2012. Il était à la retraite lorsque les membres de la Constituante ont fait appel à lui pour permettre à un pays secoué par la révolution de renouer avec la stabilité macro-économique.

Ancien président de la banque arabe pour le développement économique en Afrique, il n’avait alors pas exercé de responsabilités majeures depuis plus de 25 ans. Mais la lenteur de l’exécution des réformes dont il avait la charge, en plus de son âge avancé – 84 ans –, lui avaient attiré des critiques.

Un produit de la Banque mondiale

Son futur remplaçant, Marouane Abbassi, est un économiste qui enseigne à l’université de Carthage, membre de plusieurs think tank nationaux et internationaux.

Depuis janvier 2008, il est l’économiste principal au sein de la Banque mondiale, où il coordonne le programme pour la Libye. En 2010, il a été nommé représentant de cette institution dans ce pays.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte