Économie

Tunis et Londres s’attendent à une reprise du tourisme britannique en Tunisie

En 2018, Tunisair va ouvrir de nouvelles lignes vers l’Afrique © RHL Images from England by Wikimedia Commons

Tunis et Londres s'attendent à une augmentation du nombre de touristes britanniques en Tunisie en 2018, ont affirmé vendredi deux ministres tunisien et britannique, à la suite de l'assouplissement des recommandations aux voyageurs en provenance de Grande-Bretagne.

« Ce que j’ai vu ici ces derniers jours (en matière de sécurité, ndlr) est vraiment impressionnant », a déclaré à la presse le secrétaire d’Etat britannique à la Sécurité, Ben Wallace, à Tunis depuis mercredi.

« Je me réjouis du fait qu’il y aura beaucoup plus de Britanniques se rendant (en Tunisie) au cours des prochaines semaines », a-t-il affirmé.

En 2015, trois attentats majeurs revendiqués par le groupe extrémiste Etat islamique (EI) ont frappé la Tunisie. Le gouvernement britannique avait recommandé à ses ressortissants de quitter le pays après l’attaque le 26 juin 2015 à Port El Kantaoui, près de Sousse, qui avait coûté la vie à 38 touristes dont 30 Britanniques.

Assouplissement des recommandations

Fin juillet, Londres a assoupli ses recommandations aux touristes voyageant en Tunisie, mettant fin à sa consigne d’annuler tout voyage non essentiel à Tunis et dans les principaux sites touristiques.

Cet assouplissement « a eu un impact très positif sur la reprogrammation du marché tunisien par les tour-opérateurs pour la saison prochaine », s’est félicité le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui, au cours du même point de presse.

« Si Dieu le veut, la prochaine saison touristique verra un grand afflux de touristes britanniques en Tunisie », a-t-il ajouté.

Le voyagiste Thomas Cook, qui avait suspendu ses programmes de voyage vers la Tunisie après l’attentat de Sousse et évacué des milliers de clients, a annoncé l’été dernier qu’il allait reprendre sa desserte de la Tunisie à partir du Royaume-Uni en ce mois de février.

Les autorités tunisiennes disent avoir fait « des pas très importants dans la guerre contre le terrorisme » et soulignent que la situation sécuritaire s’est largement améliorée depuis 2015, tout en continant à appeler à la vigilance.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte