Dossier

Cet article est issu du dossier «George Weah : les cent jours à la tête du Liberia»

Voir tout le sommaire
Politique

Liberia : George Weah complète son premier gouvernement

George Weah, lors de son investiture le 22 janvier 2018. © Abbas Dulleh/AP/SIPA

Le nouveau président du Liberia, l'ex-star du foot George Weah, a complété samedi son premier gouvernement en nommant de nouveaux ministres, un mélange de nouveaux venus et de membres de l'ancienne administration.

Le nouveau ministre de l’Intérieur, Varney Sirleaf, est le beau-fils de l’ex-présidente Ellen Johnson Sirleaf. L’ancien ministre de l’Information, Eugene Nagbe, garde son portefeuille dans le nouveau gouvernement, selon un communiqué officiel.

Le ministre de l’Education Ansu Sonii, et celui du Commerce et de l’Industrie, Wilson Tarpeh, étaient les porte-paroles de Weah, pendant sa campagne électorale.

Une seule femme, Williametta Piso Saydee-Tarr, devient ministre, elle obtient le ministère du Genre, de l’Enfance et de la Protection sociale.

Plusieurs femmes sont cependant nommées secrétaires d’Etat ou assistantes de ministres.

Enfin, Zogar Wilson, nouveau ministre de la Jeunesse, est l’ancien gardien de but de l’équipe nationale de football, et du club local Mighty Barrolle.

Largement élu le 26 décembre et investi lundi à Monrovia, l’ancien attaquant de Monaco, du PSG et du Milan AC, 51 ans, avait dans la foulée désigné ses premiers ministres, qui devront être confirmés par le Sénat.

Le passage de flambeau entre Ellen Sirleaf et George Weah constitue la première passation de pouvoirs entre deux présidents élus depuis 1944 dans ce pays d’Afrique de l’Ouest marqué par une guerre civile particulièrement atroce entre 1989 et 2003.

Fermer

Je me connecte