Algérie : une nouvelle grève à Air Algérie perturbe le trafic aérien

Par Jeune Afrique avec AFP

Un avion d'Air Algérie © Antonin Borgeaud/Les Éditions du Jaguar

Le trafic aérien a été fortement perturbé jeudi à Alger en raison d'une nouvelle grève du personnel navigant d'Air Algérie. Elle a été initiée en soutien de leurs collègues visés par des sanctions disciplinaires suite à un premier débrayage déclaré illégal lundi.

La majorité des vols de la compagnie nationale algérienne ont été annulés jeudi après-midi au départ d’Alger selon la télévision d’État. Air Algérie a dû affréter des avions de la compagnie française Aigle Azur pour assurer certains de ses vols vers l’étranger.

Cette nouvelle grève a « engendré des perturbations sur tous les vols domestiques et internationaux » au départ d’Alger, a indiqué de son côté l’agence de presse APS.

Le personnel navigant commercial de la compagnie a déclenché cette grève en signe de solidarité avec des collègues visés par des sanctions disciplinaires à la suite du débrayage d’une journée observé lundi par le personnel navigant.

Grève illégale

Air Algérie a annoncé jeudi avoir pris des « mesures » contre sept personnes ayant incité à la grève de lundi. Déclarée illégale lundi en référé par la justice algérienne, la grève de lundi avait été suspendue en début de soirée par le Syndicat national du personnel navigant commercial algérien (SNPNCA) qui avait annoncé mardi matin son intention de déposer un nouveau préavis.

Les grévistes réclament notamment le rétablissement d’un « échéancier » d’augmentation des salaires, conclu en janvier 2017 par la précédente direction de la compagnie et gelé par l’actuel patron, Bakhouche Alleche, à la tête d’Air Algérie depuis février.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici