Le15, un immeuble dédié à l’innovation au centre de Tunis

Par - à Tunis

Tunis, vue d'ensemble. © Wikimedia Commons

Une galerie d'art, un accélérateur de start-up, l'ambassade d'une prestigieuse université américaine... Meninx Holding, la société de gestion de portefeuille fondée par la famille Tamarziste, vient d'ouvrir à Tunis un bâtiment abritant tout un écosystème dédié aux jeunes porteurs de projets.

« Le15 », premier immeuble entièrement dédié à l’écosystème des start-up dans le Maghreb, a ouvert ses portes ce lundi 15 janvier au centre de Tunis. Situés au 15, rue de Carthage, à deux pas de la gare ferroviaire, les 2 000 m² de l’édifice – pour lequel l’investissement n’a pas été dévoilé – ont été pensés comme un point d’ancrage pour les start-up de la capitale.

Le rez-de-chaussée abrite la galerie d’art Le Central, en partenariat – entre autres – avec la Fondation Kamel-Lazaar. Au 1er étage, un espace est voué à l’ « open innovation » : s’y mêleront des projets fondés sur le partage et la collaboration (licences libres, open data, etc.). Au 2e étage, Flat6Labs, premier accélérateur de start-up dans la région d’Afrique du Nord – Moyen-Orient, accompagnera de façon logistique et financière (jusqu’à 100 000 dinars, soit 33 345 euros) des entreprises innovantes.

Un projet de « responsabilité sociale »

Au 3e, le Columbia Global Center, véritable « ambassade » de la prestigieuse université américaine en Tunisie, prendra ses quartiers au côté du fonds de capital-risque Anava. Les deux étages suivants sont réservés à Meninx Holding, à qui appartient l’immeuble. Sur le toit, les résidents pourront profiter d’une vue imprenable du centre-ville sur la terrasse aménagée du building.

« Le15 nous a paru tout d’abord comme un projet de responsabilité sociale, mais nous sommes certains qu’il nous apportera aussi une valeur ajoutée, ainsi qu’à nos partenaires et à notre pays », a déclaré Mehdi Tamarziste, le directeur général de Meninx Holding.

 Le 15, c’est le jour d’après, celui où tout est possible

De son côté, Kamel Jedidi, professeur de marketing à la Columbia University, s’est félicité de voir le Columbia Global Center dans le centre-ville et entouré d’un environnement aussi stimulant pour la trentaine d’étudiants américains qui viendront chaque année ici pour suivre son cours, intitulé « Doing Business in North Africa ». Des étudiants tunisiens seront également sélectionnés par le centre pour aller étudier aux États-Unis.

L’après-Ben Ali

La BIAT, la première banque privée du pays, et le TAEF (Tunisian American Enterprise Fund), fonds de financement des PME locales, sont également des partenaires de Flat6Labs

« Notre bâtiment doit son nom à son adresse, bien sûr, mais le 15, c’est aussi le jour d’après [le régime de Zine el-Abidine Ben Ali est tombé le 14 janvier 2011, NDLR], le jour où tout est possible, où il faut rester optimiste », souligne Zakaria Belkhoja, chef stratégie à Meninx Holding et cofondateur du site avec Alia Mahmoud, alors manager chez Microsoft Tunisie (elle a depuis intégré la direction d’une société de Miami), Ali Mnif, dirigeant de l’agence d’événementiel Mazam, Haythem Mehouachi, analyste stratégie à SFR Paris et Elyes Jeribi, dirigeant de la branche tunisienne du site d’achat en ligne Jumia.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici