Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

Le coureur érythréen d'Europcar, Natnael Berhane. © AFP

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être une terre sans cyclisme.

Mis à jour à 15h49.

Ne cherchez pas les représentants africains dans le peloton du Tour de France, qui  s’est élancé, samedi 5 juillet, depuis la Grande Bretagne et qui s’achèvera à Paris dans un peu moins de trois semaines. Une fois encore, l’Afrique est absente de la grande messe du cyclisme, malgré les beaux espoirs entrevus durant la saison 2013/2014 et l’abondance de courses sur le continent (voir carte ci-dessous).

Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder à la carte interactive.

En effet, si on a longtemps cru à une participation de Natnael Berhane (Europcar), vainqueur de l’édition 2014 de la Tropicale Amissa Bongo, l’Érythréen, en méforme ces dernières semaines, a dû se résoudre à regarder ses coéquipiers prendre le départ sans lui. Partie remise sans doute pour l’un des coureurs les plus prometteurs du peloton professionnel.

>> Lire aussi : "Ces cyclistes érythréens qui mouillent le maillot"

Exit également Daryl Impey, Sud-Africain, premier représentant du continent à avoir porté le maillot jaune dans la compétition. Testé positif à un contrôle anti-dopage aux championnats d’Afrique du Sud en février 2014, il ne verra pas les Champs-Élysées cette année.

Froome, "l’Africain" du peloton

Jusqu’à la cinquième étape, les Africains auraient cependant pu se consoler avec la présence du tenant du titre, Chris Froome. Né en 1985 à Nairobi, celui-ci court, depuis mai 2008, sous les couleurs de la Grande-Bretagne, mais a débuté sa carrière dans le pays de naissance de sa mère, au Kenya, qu’il a quitté, à 15 ans, pour Johannesbourg.

Né au Kenya, Christopher Froome a participé, sous le maillot kényan, aux Jeux du Commonwealth et aux championnats du monde espoirs.

Après avoir remporté sa première course à étapes au Tour de Maurice en 2006 et participé, sous le maillot kényan, aux Jeux du Commonwealth et aux championnats du monde espoirs, Froome était encore, en 2014, ce qui se faisait de plus africain sur les routes de la Grande boucle. Malheureusement, victime d’une chute sur les routes du nord de la France, son Tour de France s’est terminé prématurément, mercredi 9 juillet.

Une équipe africaine en 2015, un vainqueur en 2020 ?

L’absence africaine ne devrait cependant pas durer. Les tours du Faso, du Rwanda ou d’Érythrée, ou encore la Tropicale Amissa Bongo, sont de plus en plus prisées par les équipes professionnelles, en particulier françaises, et nombre de pays tentent de s’implanter durablement sans le calendrier de l’Union cycliste internationale (UCI). Plus au Nord, le Maghreb fait ainsi également parler de lui avec une floraison de courses d’un jour ou par étapes, en particulier en Algérie, mais également dans les autres pays du Maghreb où l’expérience ne manque pas.

Faits marquants : le Tour du Maroc a été inauguré en 1937, celui d’Algérie en 1949, celui de Tunisie en 1953, et celui d’Égypte, bien que n’ayant plus été couru depuis 2009, en 1954 (voir carte).

La première édition du Tour du Maroc a eu lieu en 1937.

Certains observateurs se risquent même à prédire un vainqueur africain en 2020, quand d’autres, plus terre-à-terre, espèrent que la Grande boucle, fragilisée par le dopage, trouvera un second souffle avec les coureurs du continent.

>> Lire aussi : "À quand un vainqueur africain sur le Tour de France ?"

Quoi qu’il en soit, l’heure est à l’optimisme et le temps où le seul représentant du continent était le tirailleur sénégalais représentant la marque Banania n’est sans doute qu’un mauvais souvenir. L’équipe sud-africaine MTN-Qhubeka a d’ores et déjà annoncé sa volonté de participer, avec une équipe mixte d’Africains blancs et noirs, au Tour de France 2015.

_________________

Par Mathieu OLIVIER

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique