Au Maroc, un contrat de 284 millions d’euros pour Vinci Construction

Par - à Casablanca

Les détails du projet. © Vinci construction

La nouvelle station de transfert d’énergie par pompage (STEP) de la région d’Agadir sera réalisée par un consortium mené par Vinci Construction. 840 personnes seront mobilisées pour ce chantier d'une durée de quarante-huit mois.

Vinci Construction (13,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016) vient de remporter un important contrat pour la réalisation de la station de transfert d’énergie par pompage (STEP) d’Abdelmoumen, à 70 km d’Agadir, au Maroc. Le leader européen du secteur est mandataire d’un consortium comprenant également l’entreprise d’électromécanique Andritz Hydro. Le groupement empochera pour ce projet, consistant à stocker l’énergie sous forme hydraulique, 284 millions d’euros, comme le précise le communiqué de ce 9 janvier.


>>> LIRE AUSSI – Électricité : pourquoi les Africains paient-ils si cher ?


L’entreprise française et son partenaire ont ainsi pour mission de faire les études d’exécution, la réalisation du génie civil, la fourniture de matériel et des équipements de transfert, le montage, les essais et la mise en service de la station. Le chantier s’étalera sur quarante-huit mois, et mobilisera 840 personnes, dont 780 recrutées localement. Ces derniers bénéficieront d’un programme de formation afin qu’ils puissent être opérationnels.

Stockage de l’énergie renouvelable

Les travaux de génie civil seront assurés par Vinci Construction et inclut, entre autres, le terrassement de deux bassins et le creusement de l’usine de production. L’équipement électromécanique sera pris en charge par Andritz Hydro, qui a mis au point deux turbines Francis de 175 MW dans son laboratoire.

Ce projet, qui s’inscrit dans le plan de développement et d’intégration des énergies renouvelables au Maroc, a de nombreux objectifs. L’un des plus importants est la participation à la satisfaction de la demande en électricité du pays en période de pointe. Il permettra aussi de stocker de l’énergie renouvelable, et en particulier celle d’origine éolienne.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici