Joueur africain de l’année : l’Égyptien Mohamed Salah succède à Riyad Mahrez

Par Jeune Afrique

Le footballeur Mohamed Salah lors de la Ligue des champions en août 2017 © Peter Byrne/AP/SIPA

L'attaquant de l'Égypte avait notamment été décisif dans la course à la qualification pour le Mondial 2018 de football, qui se déroulera en Russie.

L’Égyptien Mohamed Salah, la nouvelle star de Liverpool transférée de l’AS Rome lors du mercato estival, a reçu ce jeudi 4 janvier le titre de meilleur joueur africain de l’année 2017. Il devance les deux autres finalistes : son coéquipier en club, le Sénégalais Sadio Mané, 2e, et le Gabonais du Borussia Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang, qui complète le podium.

À 25 ans, l’attaquant des Pharaons a brillé sur les pelouses africaines. En sélection, il a atteint en février la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, finale perdue 2-1 contre le Cameroun.

Le joueur des Reds de Liverpool a surtout été un des grands artisans de la qualification de l’Égypte pour la Coupe du monde 2018 en Russie, une première depuis le Mondial de 1990. Il avait d’ailleurs inscrit un doublé lors du dernier match qualificatif, contre le Congo (2-1).

Un palmarès déjà chargé

Recruté à l’intersaison par Liverpool pour 40 millions d’euros, Mohamed Salah a déjà inscrit 17 buts en 22 journées de Premier League, cinq autres en six journées de Coupe d’Europe.

Ce titre vient s’ajouter à un palmarès personnel déjà bien chargé cette saison, puisque Salah a été élu footballeur africain de l’année par la BBC en décembre, et joueur arabe de l’année plus tôt cette semaine. Il succède au palmarès à l’Algérien Riyad Mahrez, champion d’Angleterre avec Leicester en 2016.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici