Sécurité

Soudan : El-Béchir décrète l’état d’urgence dans deux États non touchés par les conflits

Le président soudanais Omar el-Béchir lors d'un discours à Djouba en janvier 2014. © Ali Ngethi/AP/SIPA

Le président soudanais Omar el-Béchir a instauré samedi l'état d'urgence dans deux États du Soudan non touchés par les conflits, l'un dans le centre du pays et l'autre dans l'est à la frontière avec l'Érythrée, a rapporté un média officiel.

M. Béchir « a publié samedi un décret présidentiel proclamant l’état d’urgence dans les Etats du Kordofan-Nord et de Kassala pour une durée de six mois », a indiqué l’agence de presse officielle SUNA, sans mentionner les raisons pour lesquelles cette décision avait été prise.

L’état d’urgence est déjà en vigueur dans sept autres États en conflit: les cinq États du Darfour où le gouvernement combat les rebelles depuis 2003, ainsi que le Kordofan-Sud et le Nil Bleu, où un conflit oppose le gouvernement aux rebelles du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM) depuis 2011.

En vertu de la Constitution soudanaise de 2005, le président peut déclarer l’état d’urgence par un décret présidentiel qui est présenté au Parlement dans les deux semaines pour approbation.

Fermer

Je me connecte