Sécurité

Égypte : dix victimes dans un attentat contre une église au sud du Caire

La police égyptienne au Caire en 2011. © AP/SIPA

Une attaque a été perpétrée vendredi 29 décembre contre une église copte au sud du Caire. Les autorités égyptiennes décomptent dix victimes.

Un homme armé a mené une attaque contre une église dans le sud du Caire, à Helwan. Pour l’instant, le ministère de la Santé fait état de dix victimes. Dans sa déclaration, le responsable du ministère n’a pas précisé si l’assaillant, qui a été abattu par balles par les policiers, figurait parmi les dix morts. L’attaque n’a pas non plus été revendiquée dans l’immédiat.

Selon des sources policières, l’homme a ouvert le feu à l’extérieur de l’église et a tenté d’entrer au sein du bâtiment, avant d’être abattu par les forces de police. La police a ensuite interdit l’accès du lieu de l’attaque aux passants.

Un policier parmi les victimes

Des images de l’assaillant présumé ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Sur l’une des vidéos, on peut apercevoir un homme barbu, portant une veste avec des munitions, étendu sur le sol. Il semble peu conscient, alors que des gens le menottent.

Selon la chaîne égyptienne publique, un officier de police a été tué lors de cette attaque. L’homme armé a également blessé cinq gardes de sécurité, selon des responsables de la police. En outre, ils ont indiqué être à la recherche d’un possible autre assaillant en fuite.

Les coptes d’Égypte, cible privilégiée des attentats

L’église attaquée est une église copte, dont l’immense majorité de la communauté est orthodoxe. Les coptes constituent aussi la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes. Même s’ils sont faiblement représentés au gouvernement, ceux-ci représentent 10 % des quelque 96 millions d’habitants. Ils sont présents dans tout le pays, avec des concentrations plus fortes en Moyenne-Égypte.

Depuis décembre 2016, ces chrétiens d’Égypte ont été visés par plusieurs attaques contre des églises ou par des attaques ciblées dans la péninsule du Sinaï (est) et à travers le pays. La plupart ont été revendiquées par le groupe jihadiste État islamique (EI).

Le 11 décembre 2016, 29 personnes avaient péri dans un attentat-suicide revendiqué par l’EI, contre l’église copte Saint-Pierre et Saint-Paul. Plus récemment, en avril 2017, 45 personnes ont été tuées dans deux attaques suicide revendiquées par l’EI, en pleine célébration des Rameaux à Alexandrie, deuxième ville du pays, et à Tanta, dans le nord de l’Égypte.

En mai 2017, le groupe jihadiste avait aussi revendiqué une attaque contre un bus de pèlerins coptes qui s’était soldée par la mort de 28 personnes. Les jihadistes visent aussi régulièrement les forces de sécurité. Ils sont par ailleurs soupçonnés d’être derrière une attaque ayant fait plus de 230 morts contre une mosquée de l’est de l’Égypte le 24 novembre dernier.

Fermer

Je me connecte