À Cotonou, rencontre au sommet entre Christine Lagarde et Patrice Talon

Par - à Cotonou

Patrice Talon à l'Assemblée générale de l'ONU, le 22 septembre 2016. © Richard Drew/AP/SIPA

En visite au Bénin, la directrice générale du FMI a eu un entretien avec le chef de l'État, le 11 décembre. Au menu, l'examen de la situation économique d'un pays qui s'est vu accorder en avril une Facilité élargie de crédit pour un montant de 82 milliards de francs CFA.

La directrice générale du FMI séjourne au Bénin depuis le 10 décembre, pour une visite de travail de soixante-douze heures en vue de renforcer sa coopération avec le Bénin et d’appuyer la relance de son économie. Elle a notamment rencontré en tête à tête le chef de l’État, Patrice Talon, lundi 11 décembre.

Suite à la demande du gouvernement, un accord a été conclu entre le Bénin et le FMI, le 7 avril, au titre de la Facilité élargie de crédit pour un montant de 82 milliards de francs CFA (125 millions d’euros), échelonné sur trois ans. L’accord vise à soutenir le programme de réformes lancé par le Bénin. « Cet accord représente une étape cruciale pour relancer l’économie et rétablir l’attractivité du pays. Nous sommes engagés avec le Bénin sur un processus crédible. Dans notre relation nous apprenons à nous faire confiance mutuellement et le temps nous donne raison », a déclaré au cours d’une conférence de presse Christine Lagarde, directrice générale du FMI.

Accélération des réformes

Reçue dès sa descente d’avion par le ministre béninois des finances, Mme Lagarde s’est dit confiante quant aux mesures lancées par le Bénin. Le président s’est engagé à accélérer encore davantage leur mise en œuvre en 2018, avec un accent spécifique sur le plan social.

Selon Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’État béninois en charge du Plan et du Développement, la visite de Mme Lagarde vient « réaffirmer la caution de cette institution aux efforts d’assainissement de nos finances publiques, de modernisation de l’administration publique et de relance de notre économie ».

Outre sa rencontre avec les officiels, Mme Lagarde échangera, durant son séjour, avec les acteurs de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, inaugurera le bureau rénové du FMI à Cotonou et visitera le siège de l’association de protection des enfants Terre des Hommes.

La visite de la directrice générale du FMI fait suite à deux précédentes missions de l’organisation au Bénin. Celles-ci avaient débouché sur des prévisions positives pour le pays : 4 % de croissance en 2016, malgré un contexte économique incertain dans la région et un ralentissement de l’économie nigériane. Le FMI table d’ailleurs sur une nouvelle accélération pour 2017, avec un taux de croissance qui devrait atteindre 5,6 % en 2017 et 6 % en 2018.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici