Cameroun: l’écrivain Patrice Nganang arrêté à l’aéroport de Douala

Par Jeune Afrique avec AFP

L'écrivain Patrice Nganang a été arrêté au Cameroun le 6 décembre. © Lina Pallotta pour JA

Arrêté au lendemain de la publication dans Jeune Afrique d'une tribune critiquant le gouvernement de Paul Biya, l'écrivain camerounais Patrice Nganang est détenu par la police.

L’écrivain camerounais Patrice Nganang a été interpellé mercredi 6 décembre par la police à l’aéroport de Douala, alors qu’il s’apprêtait à embarquer sur un vol Kenya Airways à destination de Harare.

L’ami qui l’a déposé à l’aéroport de Douala a confirmé que Patrice Nganang avait bien procédé aux formalités d’enregistrement. Mais « il n’est pas arrivé à Harare à 23h30 comme prévu », s’était inquiétée sa compagne jeudi.

« Des agents l’attendaient à l’aéroport. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il a été, aux dernières nouvelles, conduit à Yaoundé où il serait détenu au SED (Secrétariat d’Etat à la défense, direction de la gendarmerie) », a précisé cette source qui s’est exprimée à l’AFP sous couvert de l’anonymat.

Critique du gouvernement

Auteur de Temps de chien, prix Marguerite Yourcenar en 2002 et Grand Prix de la littérature d’Afrique noire l’année suivante, Patrice Nganang vit aux États-Unis où il enseigne la littérature à l’Université de New York. De passage au Cameroun, il s’est rendu dans les régions anglophones secouées depuis un an par une crise, où le gouvernement a déployé un important dispositif militaire pour contenir les revendications sécessionnistes.

Mardi 5 décembre, Patrice Nganang a publié sur le site de Jeune Afrique une tribune intitulée « Carnet de route en zone (dite) anglophone », dans laquelle il critique la gestion de la crise par le régime de Paul Biya, alors que dix militaires ont été tués en un mois par des sécessionnistes présumés.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici