Cameroun : l’écrivain Patrice Nganang est porté disparu

L'écrivain Patrice Nganang a été arrêté au Cameroun le 6 décembre. © Lina Pallotta pour JA

Au lendemain de la publication d'une tribune critique sur le site de Jeune Afrique, l’écrivain camerounais Patrice Nganang a « disparu » mercredi soir à l'aéroport de Douala, alors qu'il s'apprêtait à embarquer.

Depuis mercredi soir, la famille de Patrice Nganang est sans nouvelles de lui. Selon son épouse, d’origine zimbabwéenne, « il devait quitter le Cameroun hier [6 décembre] par le vol Kenya Airways à destination d’Harare. L’ami qui l’a déposé à l’aéroport de Douala a confirmé qu’il avait bien procédé aux formalités d’enregistrement. Mais il n’est pas arrivé à Harare à 23h30, comme prévu. » Inquiète, son épouse a appelé la compagnie aérienne, qui a confirmé que Patrice Nganang avait bien enregistré ses bagages mais ne s’est pas présenté à l’embarquement.

Un carnet de route critique

Au cours de son séjour au Cameroun, l’écrivain, qui réside aux États-Unis, a notamment visité une dizaine de villes anglophones où le gouvernement a déployé un important dispositif sécuritaire pour faire face aux sécessionnistes. Le polémiste a publié le 5 décembre, sur le site de Jeune Afrique, un « Carnet de route en zone (dite) anglophone » dans lequel il critique l’approche du régime dans la résolution de la crise qui agite le pays depuis plus d’un an.

Patrice Nganang est notamment l’auteur de Temps de chien, prix Marguerite Yourcenar et Grand prix de la littérature d’Afrique noire. Il enseigne la théorie littéraire au sein du département Cultural Studies & Comparative litterature à l’université de New York.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici