En Guinée, une ligne de chemin de fer pour désenclaver le corridor de Boffa

Par Jeune Afrique

À Fria (Guinée), en 2013, une usine d'extraction de bauxite exploitée par la compagnie Rusal, fermée une année plus tôt suite aux revendications salariales des employés. © Camille Régnier pour JA.

Le consortium SMB Winning, qui exploite la bauxite guinéenne, a annoncé un investissement de 3 milliards de dollars dans une raffinerie d'alumine et une ligne de chemin de fer entre les mines du corridor de Boffa et le nouveau port fluvial de Boké-Dapilon.

Un an après l’inauguration du port fluvial de Boké-Dapilon, le consortium SMB-Winning, créé en 2014 par l’armateur singapourien Winning Shipping Ltd, le transporteur UMS et le producteur chinois d’aluminium handong Weiqiao, ainsi que par l’État de Guinée, a annoncé son projet de le rallier au corridor de Boffa grâce à la construction d’une ligne de chemin de fer. Une raffinerie d’alumine sera en outre installée à Dapilon, dans la Zone économique spéciale de Boké.

Cet investissement, d’un montant global estimé à 3 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros), devrait permettre de créer jusqu’à 10 000 emplois pendant la phase de construction, soit entre 2019 et 2022.

Un défi

« La phase d’études de faisabilité et d’impact social et environnemental commencera dès 2018 », annonce le consortium, qui a présenté son projet au président Alpha Condé le 26 novembre, alors que le gouvernement guinéen semble décidé à améliorer les infrastructures et à encourager une transformation locale des produits miniers.

La transformation de la bauxite en alumine étant extrêmement énergivore, SMB-Winning devra compter sur la mise en service en temps et en heure du barrage de Souapiti, qui devrait entrer en production dans trois ans et permettre de résorber le déficit énergétique du pays. Il faudra compter avec de possibles mouvements sociaux : cette annonce intervient deux mois à peine après que le consortium franco-sino-singapourien a dû stopper sa production à plusieurs reprises, suite à d’importantes manifestations dans la région de Boké.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici