Plus jeunes, plus grands, plus internationaux : qui sont les Africains du Mondial 2018 ?

Ahmed Fathy (Égypte) aux prises avec Fayouk Miya (Ouganda), lors du match du 5 septembre 2017 pour les qualifications au Mondial 2018. © Nariman El-Mofty/AP/SIPA

Le Centre international d’étude du sport (CIES) a analysé le profil des 32 sélections qualifiées pour la Coupe du monde 2018 en Russie, dont l’Égypte, le Maroc, le Nigeria, la Sénégal et la Tunisie. Âge, taille, origine… Qui sont les joueurs africains qui participeront, sauf surprise, au mondial ? Réponse en quelques statistiques.

On ne sait si la taille de ses joueurs ou le nombre de footballeurs expatriés fera d’une sélection ou d’une autre la favorite de la prochaine Coupe de monde de football, qui aura lieu en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018. Mais le CIES n’en a pas moins analysé le profil des joueurs des sélections qualifiées pour le mondial.

Parmi elles, cinq équipes africaines : l’Égypte, le Maroc, le Nigeria, la Sénégal et la Tunisie, dont il ressort de l’étude qu’elles sont à la fois plus jeunes (deux ans en moyenne de moins que la zone Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes) et plus grandes (3 centimètres en moyenne de plus que la zone Amérique du Sud, mais un de moins que la zone Europe).

Mais les Africains s’avèrent également être des « globetrotters », tout comme les Sud-Américains. Près de 75% des joueurs africains sélectionnés évoluent dans des clubs étrangers, pour la plupart en Europe. Mieux, ils comportent de très nombreux bi-nationaux, avec un record en la matière pour le Maroc, qui en compte 61,5% (contr »e 39,4% pour le Sénégal et 23,5% pour la Tunisie).

À l’inverse, aucun binational n’a été sélectionné dans les équipes coréenne, mexicaine, colombienne, allemande, iranienne, saoudienne ou brésilienne. Faut-il en tirer des conclusions quant aux capacités des unes et des autres de bien figurer en Russie ? Réponse dès juin 2018.




Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici