Burkina : la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest inaugurée en présence d’Emmanuel Macron

Par - à Ouagadougou

Les présidents Macron et Kaboré lors l'inauguration de la centrale de Zagtouli le 29 novembre 2017. © Délégation de l'Union européenne au Burkina Faso

Inaugurée mercredi en présence d'Emmanuel Macron, la centrale de Zagtouli devient la plus grande ferme solaire d'Afrique de l'ouest, dotée d'une capacité de production maximale de 33 mégawatts.

La centrale solaire de Zagtouli a été inaugurée mercredi 29 novembre à Ouagadougou, en présence du président Roch Marc Christian Kaboré et de son homologue français Emmanuel Macron, de passage au Burkina Faso pour une visite officielle de trois jours. Dotée d’une puissance maximale de 33 mégawatts, l’installation solaire de Zagtouli, en banlieue ouest de la capitale burkinabè, devient la plus grande ferme solaire d’Afrique de l’ouest.

Un consortium franco-allemand à la manœuvre

Étalée sur une superficie de 60 hectares, cette centrale solaire a été construite par la société française d’ingénierie électrique Cegelec, filiale de Vinci Énergie, avec le fournisseur allemand de panneaux photovoltaïques SolarWorld, pour un coût total de 47,5 millions d’euros, financé par l’Union européenne et l’Agence française de développement (AFD).

La ferme solaire de Zagtouli pourrait produire à terme l’équivalent de 5 % des besoins énergétiques du pays, estimés à 270 mégawatts, selon la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (Sonabel). « Nous allons lancer courant 2018 la deuxième phase du projet pour porter les capacités à 50 mégawatts. Le budget disponible de 25 millions d’euros dépendra du cours des matériaux. Nous avons engagé le processus de sélection de l’entreprise chargée des travaux », a expliqué François de Salles Ouédraogo, patron de la Sonabel.

La Sonabel parie sur le solaire

Alors que la demande d’électricité progresse en moyenne de 13 % par an, Sonabel parie sur le solaire pour diversifier ses sources de production. Ayant renoué avec des résultats positifs, l’opérateur public évalue ses investissements d’ici à 2020 à plus de 1 000 milliards de francs CFA pour répondre au déficit énergétique du pays, estimé à plus de 100 mégawatts.

Le plan de la Sonabel entend s’appuyer sur le niveau important d’irradiation solaire du Burkina Faso (environ 5,5 kilowattheure par mètre carré et par jour) pour réaliser plusieurs projets de centrales photovoltaïques d’une capacité de génération totale de 260 mégawatts, sous forme de partenariat public-privé (PPP). L’un des projets les plus avancés est la centrale solaire de 20 mégawatts de Koudougou, sans que le montant du financement de la Banque mondiale ne soit encore connu.

Au Sénégal, Senelec, l’opérateur public a inauguré mi-2017 une centrale solaire de 30 mégawatts, financée par le fonds souverain sénégalais Fonsis et Proparco, la filiale dédiée au secteur privé de l’AFD.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici