Mohammed VI à Abidjan, comme à la maison !

Par - à Abidjan

Le roi Mohammed VI accueilli par le président Alassane Ouattara dimanche 26 novembre 2017. © Service presse de la Présidence ivoirienne

À chaque fois qu'il visite la Côte d'Ivoire, le roi du Maroc allie activités officielles et passions personnelles. Arrivé dimanche, il a déjà inauguré deux projets avec Alassane Ouattara et il devrait aussi participer aussi au sommet UA-UE qui s'ouvrira ce mercredi.

Les séjours du roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire prennent toujours un petit air familier. De fait, grâce à l’hospitalité des Ivoiriens et à ses liens étroits avec le président, Alassane Ouattara, le souverain chérifien donne l’impression de se sentir un peu comme à la maison.

Dimanche 26 novembre, il a ainsi de nouveau foulé le sol ivoirien où il a été accueilli à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny par le chef de l’État et son épouse Dominique Ouattara avant d’aménager dans son habituelle résidence de Cocody Ambassade, mise à sa disposition par l’État ivoirien.

Avant sa venue, des cargos des Forces armées royales (FAR) ont effectué plusieurs rotations pour convoyer personnel de sécurité, nourriture, cuisiniers et autres logistiques nécessaires à agrémenter le séjour royal.

Le lendemain de son arrivée, Mohammed VI avait un agenda bien chargé. Il a successivement été reçu en audience par son hôte, Alassane Ouattara, avec lequel il a inauguré le point de débarquement des mareyeuses du village de Locodjoro, à quelques encablures du palais présidentiel. Celui-ci portera le nom de « Mohammed VI » et aura nécessité un investissement de 30 millions de dirhams (2,6 millions d’euros) avec la construction de différentes installations de pêche artisanale, d’une halle de poisson et d’ouvrages de protection maritime.

Akwaba traditionnel

Le souverain chérifien a aussi, dans la même journée, inauguré un centre professionnel multisectoriel dans la grande banlieue de Yopougon, dans le nord d’Abidjan, doté d’une enveloppe totale de 70 millions de dirhams (6,2 millions d’euros). Un établissement spécialisé dans les BTP et dans les filières des métiers de l’hôtellerie.

Sur le parcours, un comité d’accueil a multiplié chants et danses pour l’Akwaba traditionnel (Bonne Arrivée). Et comme à chaque séjour de Mohammed VI, les abords de sa résidence connaissent une ambiance très particulière, des groupes d’Ivoiriens à la recherche d’une aumône royale assiègent les rues mitoyennes avec un folklore aussi habituel que bruyant. Les Marocains résidents à Abidjan ne sont pas en reste. Ils se rassemblent aux abords de la résidence pour guetter la moindre sortie du roi afin de le saluer ou lui faire de grands signes de la main.

Alloco et coupé décalé…

Grâce à ses fréquents voyages, Mohammed VI se font désormais dans le paysage ivoirien au point qu’il n’est pas rare de le voir savourer la gastronomie ivoirienne, notamment l’alloco (la banane plantain frite dans de l’huile de palme raffinée) et apprécier aussi le « coupé décalé », musique urbaine que lui a fait découvrir Hamed Bakayoko, le ministre de la Défense. À Abidjan, il se murmure même que le roi Mohammed VI est friand des meilleures soirées dédiées à ce style musical. Et on parle aussi d’une cheffe ivoirienne qui résiderait en permanence au Maroc pour lui concocter des mets typiquement ivoiriens.

Mais mercredi, Mohammed VI devrait surtout participer au 5e Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine (UA) et de l’Union européenne (UE) qui s’étalera sur deux jours.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici