Fermer

De Dakar à Dunkerque, le circuit bien rodé de CMA CGM

Trois des porte-conteneurs de CMA CGM comptent parmi les plus grands au monde. © Helene Moulonguet/Sipa

Depuis 2013, le transporteur marseillais relie Dakar à Dunkerque en sept jours. Une performance qui a séduit Safina, un producteur de fruits et légumes dont l'Europe constitue le principal débouché.

Au bout d’un chemin cabossé en latérite, à la sortie de Diamniadio, la future ville censée désengorger Dakar, les champs et les vergers de Safina s’étendent sur 1 000 ha. Créée en 1956, cette société familiale dirigée par Mounir Filfili est le deuxième producteur de fruits et légumes du Sénégal. L’idée qu’a eue Mounir en 1997 s’est en effet révélée fructueuse : planter 25 ha de manguiers alors que le prix de vente de leurs fruits ne dépassait pas une poignée de francs CFA l’unité à l’époque.

Dix ans plus tard, ce marché a explosé. Pour Safina (qui va étendre son verger de manguiers sur 400 ha), c’est le jackpot. L’entreprise, qui exporte 95 % de ses fruits et légumes (mangues, haricots verts et tomates cerises) notamment grâce à l’affréteur CMA CGM, compte ses principaux clients aux Pays-Bas et en Angleterre.

Dans les boîtes des navires : des minerais, du café, des noix de cajou, du bois, du poisson…

Près du bureau de Mounir Filfili, un grand hangar accueille la chaîne de conditionnement des précieux fruits. Lavées, traitées et pesées, les mangues sont ensuite empaquetées en fonction de leur calibre et de leurs caractéristiques. Gainés dans un emballage spécial, les « premiers choix » partent vers l’Europe en avion. Mais 90 % à 95 % de la production rejoindra le port de Dakar – conditionnée dans des cageots empilés dans des conteneurs réfrigérés.

Pendant la saison des mangues, de juin à juillet, Safina exporte chaque jour entre trois et cinq conteneurs de 40 pieds de longueur. « Nous travaillons avec trois compagnies maritimes, explique Mounir Filfili. La plus grosse contrainte, c’est la durée du transport. Dans l’idéal, la mangue doit atteindre sa destination finale en sept à huit jours maximum, dans un conteneur à 10 °C. »

« Reefer »

Devant le hangar de Safina, le camion aux couleurs de CMA CGM attend la fin de l’empotage. En moins d’une heure, via l’autoroute qui relie Diamniadio à Dakar, il atteindra la zone portuaire, où le transitaire de Safina devra régler les frais de douane et de manutention. Le Gustav Schulte, un porte-conteneurs battant pavillon libérien qui doit transporter les mangues jusqu’à Dunkerque, est attendu le lendemain matin.

Lire aussi : 

Armateurs : CMA CGM maintient son cap africain

Le plus grand porte-conteneurs du monde passera par Tanger

CMA CGM renforce sa flotte en Afrique de l’Ouest

CMA CGM renforce ses services de liaison maritime entre l’Afrique de l’Est et l’Asie

Les armateurs mettent le cap sur la croissance africaine

Numéro un au Sénégal, leader en Afrique et troisième armateur mondial de transport maritime, CMA CGM dispose de 430 navires, dont un quart lui appartient en propre, les autres étant affrétés.

Trois de ses bateaux comptent parmi les plus gros porte-conteneurs du monde, et la compagnie, qui assure 25 lignes directes en Afrique subsaharienne, occupe une position leader dans le transport en « reefer », ces conteneurs frigorifiques réglables en négatif ou en positif (de – 30 °C à + 30 °C).

Né de la fusion de la Compagnie maritime d’affrètement et de la Compagnie générale maritime, CMA CGM a racheté en 2006 Delmas, une filiale du groupe Bolloré, afin de renforcer sa position en Afrique de l’Ouest.

Dans les conteneurs destinés à l’exportation, Delmas Sénégal (CMA CGM) gère du minerai, du café, de la noix de cajou, du bois, du poisson ou des fruits et légumes. « Au Sénégal, le marché des fruits et légumes est très important, on a donc mis en place un système spécial pour raccourcir les délais, explique Philippe Barreau, le directeur général de Delmas (CMA CGM). Depuis 2013, une connexion directe permet de rallier Dakar à Dunkerque en sept jours. »

Sur le quai du terminal à conteneurs, d’énormes portiques déchargent une partie de la cargaison du Gustav Schulte avant d’enfourner les conteneurs en partance, dont celui de Safina. Le navire ralliera sa destination en dix jours, après une escale à Tanger. CMA CGM proposant le door-to-door, la compagnie assurera le dépotage du conteneur au marché de Rungis, en région parisienne, où le client français de Safina s’assurera que les mangues du verger de Sébikhotane sont arrivées en bon état.