Zimbabwe : les anciens combattants en appellent de nouveau à la rue contre Mugabe

Par Jeune Afrique avec AFP

Manifestation à l'université d'Harare le 20 novembre 2017 pour le départ du président zimbabwéen Robert Mugabe. © AFP

Avec un jour d'avance par rapport à leurs projets, les anciens combattants du Zimbabwe ont appelé mardi la population à manifester dès "maintenant" contre le président Robert Mugabe, déposé par l'armée et qui se refuse à démissionner.

Deuxième tour de chauffe pour les opposants de Robert Mugabe, avec un peu d’avance sur le programme. Devançant d’un jour son appel à descendre dans la rue, initialement prévu pour mercredi, le chef des très influents anciens combattants du Zimbabwe, Chris Mutsvangwa a fait une déclaration pressante, mardi 21 novembre au matin.

« Les manifestations doivent commencer maintenant », a-t-il affirmé. « Toute la population doit abandonner ce qu’elle est en train de faire (…) et se diriger vers le ‘Toit Bleu' », la résidence privée du chef de l’Etat pour que Robert Mugabe « quitte le pouvoir immédiatement ».

Pour que le Zimbabwe « puisse avancer »

Chris Mutsvangwa s’est dit « encouragé » par le communiqué publié quelques minutes plus tôt par l’ancien vice-président Emmerson Mnangagwa, dont la destitution le 6 novembre avait déclenché la crise. Dans le document, ce dernier appelle le chef de l’Etat, déposé par l’armée dans la nuit du 14 au 15 novembre, à démissionner afin que « le pays puisse avancer ».

Samedi déjà, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté à Harare et dans la deuxième ville du pays, Bulawayo (sud-ouest), pour exiger le départ du plus vieux chef de l’Etat en exercice de la planète, âgé de 93 ans. Le Parlement doit engager ce mardi une procédure de destitution contre Mugabe, de plus en plus isolé mais qui se refuse toujours à démissionner.

Lire les autres articles du dossier

«Zimbabwe : coup de Grace pour Robert Mugabe»

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici