Insolite : l’Américain qui voulut faire de sa fille une princesse africaine

Écrit par Hedy Beloucif

Jermiah Heaton pose son drapeau à Bir Tawil. © Profil Facebook.

Un père de famille américain a promis à sa fille de 6 ans de faire d'elle une princesse. Après quelques recherches, il a enfin trouvé : un territoire de 2 000 kilomètres carrés en Afrique.

Jeremiah Heaton est un père de famille américain, travaillant dans l’industrie minière. Jusque là rien d’extraordinaire, si ce n’est qu’il réclame un territoire de 2 000 kilomètres carrés au nom de sa fille entre l’Égypte et le Soudan.

Sur sa page facebook, il raconte avoir promis à Emily (6 ans), qu’elle sera une princesse. "Un jour, Emily m’a demandé, ‘Papa, est-ce que je serai une vraie princesse ?’", raconte Jeremiah Heaton. "Oui, bien sûr", lui répond alors son père.

Bien que n’ayant "aucune idée sur la façon d’honorer sa demande", il decide de traverser l’Atlantique afin de réaliser son rêve.

Un periple de plusieurs mois

Après des recherches sur Internet pour trouver des terres non-réclamées, il reçoit l’autorisation des autorités égyptiennes pour visiter un terrain de 2 000 kilomètres carrés frontalier du Soudan, rapporte le Time (en anglais) et finit par porter son dévolu sur ce territoire nommé Bir Tawil, qui selon le site web Atlas Obscura (en anglais) à la particularité "de n’être désiré ni par l’Égypte, ni par le Soudan."

Jeremiah Heaton se rend sur place le 16 juin, y plante le drapeau dessiné par ses enfants et s’autoproclame chef d’État du "Royaume du Nord-Soudan", sa fille devenant princesse, explique le Washington Post (en anglais).

Pour l’heure, ni les autorités égyptiennes, ni les autorités soudanaises n’ont réagi à cette demande. Prochaine étape du père de famille : faire reconnaitre le "Royaume du Nord-Soudan" par ses voisins africains et la communauté internationale.