Visa ambitionne de couvrir toute l’Afrique d’ici cinq ans

Par - à Abidjan

Cartes de crédit et de débit Visa. © Patrick Semansky/AP/SIPA

Le leader mondial des paiements digitaux, qui vient d'ouvrir à Abidjan son bureau régional pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale, compte poursuivre son développement sur le continent, notamment via la vulgarisation du mobile banking.

Andrew Torre, le président Afrique subsaharienne de Visa, était à Abidjan le 14 novembre pour le lancement officiel du bureau régional Afrique de l’Ouest et Afrique centrale du leader mondial d’émission de carte de crédits. Une occasion pour l’entreprise d’élargir son partenariat en Côte d’Ivoire avec le secteur public, les institutionnels et le secteur financier. Il s’agit du septième bureau de Visa sur le continent, tandis que Mastercard, son concurrent principal, n’en a que cinq.

Des équipes dans le marketing, l’innovation et gestion clientèle seront prochainement déployées à Abidjan pour couvrir environ 18 pays de ces régions jusque-là gérées depuis le Maroc. Présent à ce jour sur 43 marchés africians, Visa, qui devance largement ses concurrents sur le continent, envisage de couvrir toute l’Afrique d’ici les cinq prochaines années.

En Afrique, une carte bancaire sur deux est une Visa

Le premier axe de sa stratégie sera la vulgarisation du mobile-banking, via la nouvelle application MVisa, une innovation technologique qui vient en complément à l’usage de la carte bancaire classique et qui n’est pour l’instant disponible que dans cinq pays : le Nigeria, le Kenya, le Ghana, le Rwanda et l’Égypte. Elle permet à ses utilisateurs de régler leurs achats en scannant un QRcode.

En Afrique, une carte bancaire sur deux est une Visa, tandis que le concurrent Mastercard est loin derrière, et qu’American Express et le Chinois Union Pay sont quasi absents du marché.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici