L’ethnologue française Françoise Héritier est morte ce mercredi, jour de ses 85 ans

Par Jeune Afrique avec AFP

L'ethnologue française Françoise Héritier. © DR / Editions Odile Jacob

Grande dame de l’anthropologie et professeure au Collège de France, Françoise Héritier a travaillé sur la parenté et les rapports entre les genres. C'est aux côtés de son éditrice, Odile Jacob, que l'ethnologue s'est éteinte à l'âge de 85 ans.

« Françoise Héritier, que j’aimais tant, nous a quittés cette nuit. Au-delà de ma tristesse, je garderai en mémoire le souvenir d’une femme d’exception : grande intellectuelle, mais sensible, modeste et profonde», a annoncé ce mercredi matin l’éditrice Odile Jacob sur son compte Twitter. Professeure honoraire au Collège de France où elle a succédé à Claude Lévi-Strauss, elle avait inauguré la chaire d’études comparées des sociétés africaines.

Elle a dirigé le Laboratoire d’anthropologie sociale, travaillant toute sa vie sur la construction de la hiérarchie entre le masculin et le féminin. Françoise Héritier a également été membre du Conseil consultatif national d’éthique et présidente du Conseil national du sida.

Hommage à l’éternelle pionnière

La triste nouvelle a immédiatement fait réagir sur les réseaux sociaux. Les internautes sont nombreux à avoir salué la mémoire d’« une grande figure féministe » mais aussi « une femme de cœur et de tête ».

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici