Somalie : nouvelle frappe américaine contre les shebab

Par Jeune Afrique avec AFP

Décollage d'un drone ScanEagle américain d'une base militaire dans l'océan Pacifique, le 25 février 2011. © Joseph M. Buliavac, U.S Navy/Wikimedia Commons

Moins d'une semaine après la première frappe américaine contre les shebab en Somalie, les États-Unis ont annoncé avoir mené jeudi 9 novembre une seconde frappe contre les islamistes shebab affiliés à Al-Qaëda, tuant "plusieurs" d'entre eux.

L’opération, qui s’est déroulée jeudi vers 15h locales (12h GMT) à environ 160 kilomètres à l’ouest de Mogadiscio, a été menée en coordination avec le gouvernement fédéral somalien, a précisé le commandement militaire américain chargé de l’Afrique (AFRICOM). « Plusieurs militants » ont été tués, précise le court texte, relayé sur le compte Twitter de l’Amisom.

L’armée américaine « continuera à utiliser tous les moyens autorisés et appropriés » pour lutter contre le terrorisme, notamment « frapper des terroristes, leurs camps d’entraînement et leurs abris en Somalie, dans la région et dans le monde », précise encore la mission militaire américaine.

Le 3 novembre, les États-Unis avaient annoncé avoir pour la première fois frappé des jihadistes du groupe État islamique (EI) en Somalie. Une frappe consécutive à la décision, en mars dernier, du président Donald Trump d’autoriser le Pentagone à lancer des opérations antiterroristes par voies aérienne ou terrestre. Objectif : soutenir le gouvernement somalien, de nouveau ébranlé par l’attentat du 14 octobre au camion piégé, responsable de la mort d’au moins 358 personnes à Mogadiscio.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique