IFC devient partenaire du Africa CEO Forum

Par Jeune Afrique

De g. à d., Cheikh Oumar Seydi, directeur régional d’IFC pour l’Afrique subsaharienne, Amir Ben Yahmed, président du Africa CEO Forum et Jingdong Hua, vice-président et trésorier d'IFC. © Africa CEO Forum

La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, apportera son expertise en vue du prochain grand rendez-vous international dédié au secteur privé africain, coorganisé par le Groupe Jeune Afrique et Rainbow Unlimited, qui se déroulera les 26 et 27 mars 2018 à Abidjan.

Le Groupe Jeune Afrique et Rainbow Unlimited organisent depuis 2012 le Africa CEO Forum, qui rassemble les décideurs du continent issus du secteur public comme du secteur privé. Pour la prochaine édition, qui doit se tenir à Abidjan les 26 et 27 mars 2018, ils recevront le soutien de la Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale et principale institution internationale d’aide au développement du secteur privé dans les pays émergents.

Cette dernière apportera notamment son expertise sur les priorités stratégiques qui seront au cœur des débats, parmi lesquelles figurent le développement des marchés de capitaux, l’accès des femmes aux postes à hautes responsabilités, l’expansion de l’éducation privée, le financement des start-up, l’amélioration de la bonne gouvernance ou encore l’accès des jeunes à l’emploi.

Un contexte propice à la mobilisation de l’investissement privé en Afrique

« Cette association intervient dans un contexte international propice à la mobilisation de l’investissement privé en Afrique. À l’occasion de sa prochaine édition, et dans la continuité du G20 de Baden-Baden, le Africa CEO Forum et IFC feront avancer l’initiative « Compact with Africa » en réunissant les ministres de l’Économie et des Finances des dix pays africains signataires et les décideurs économiques les plus influents du continent », explique Amir Ben Yahmed, président du Africa CEO Forum.

De son côté, IFC, dans sa nouvelle orientation stratégique, place le développement de l’Afrique au cœur de ses priorités. « Nous sommes plus déterminés que jamais à être au cœur du développement de l’Afrique, notamment en contribuant à la création de marchés et en mobilisant des investissements privés à une échelle beaucoup plus importante », explique Philippe Le Houérou, son directeur général.

La participation croissante de décideurs publics au Africa CEO Forum permettra également d’encourager le dialogue public-privé, et ainsi « de créer de nouvelles opportunités pour les investisseurs intervenant en Afrique », estime Cheikh Oumar Seydi, directeur régional d’IFC pour l’Afrique subsaharienne.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique