Ligue des champions d’Afrique : le Wydad Casablanca double la mise 25 ans après

Par AFP

Les Marocains du Wydad Casablanca après leur victoire face aux Egyptiens d'Al-Ahly en finale de la Ligue des champions d'Afrique, le 4 novembre 2017 à Casablanca . © FADEL SENNA/AFP

Les Marocains du Wydad Casablanca ont remporté la deuxième Ligue des champions d'Afrique de leur histoire samedi en dominant 1-0 les Égyptiens d'Al-Ahly en finale retour (aller: 1-1), 25 ans après leur premier sacre continental en 1992.

De nouveau sur le toit de l’Afrique, le club casablancais a pu exulter dans un stade Mohammed-V comble et devant des supporters survoltés.

Walid El Karti (69e) a marqué le seul but de la partie alors que tout le Maroc attendait une C1 d’Afrique depuis 1999, lorsque le Raja Casablanca, le grand rival du Wydad, s’était imposé. Malheureux, Al-Ahly reste lui le club le plus titré du continent avec huit trophées, le dernier remontant à 2013.

Plus expérimentés à ce niveaux, les Égyptiens se sont montrés d’entrée les plus dangereux, multipliant les actions offensives. À la traîne, le Wydad enchaînait alors passes ratées et dégagements en catastrophe.

Mais le virevoltant Moamen Zakaria a buté deux fois sur un très bon Zouheir Laâroubi (12e, 34e).

Poussé par la ferveur de ses supporters, Casablanca parvenait pourtant à entrer peu à peu dans son match. Sans la transversale qui repoussait une frappe déviée d’Abdeladim Khadrouf (30e), les locaux auraient même pu faire plus tôt la différence.

Au retour des vestiaires, le Wydad prenait définitivement le dessus avec une occasion d’Ismail Haddad (45e) avant que le rythme ne retombe.

La délivrance venait finalement dans le dernier tiers d’une belle tête de Walid El Karty sur un centre d’Achraf Bencharki (1-0). Dix minutes plus tard, Khadrouf, mis en échec par Sherif Ekramy, manquait le but du KO.

Alors que le Wydad misait sur les contre-attaques, Al-Ahly n’avait d’autre choix que d’essayer de reprendre les commandes pour forcer la décision, mais le score n’allait plus évoluer.

Pour le plus grand bonheur des 45 800 heureux spectateurs locaux qui avaient pris d’assaut la billetterie mercredi au petit matin.

Ce sacre récompense donc un champion du Maroc en titre qui a su monter en puissance au fil de la compétition après avoir déjà éliminé en quarts les Mamelodi Sundowns, les champions sud-africains sortants, puis l’USM Alger en demi-finale.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique