Tunisie : quel avenir pour Ahmed Seddik au sein du Front populaire ?

Ahmed Seddik. © Photo : Creative Commons / Wikimedia

Un élu du Front populaire, groupe rassemblant plusieurs partis de gauche, clarifie la situation après des rumeurs de démission du président du groupe parlementaire.

Depuis ce mardi 31 octobre au matin, la rumeur court au sujet de la démission d’Ahmed Seddik, leader du Parti d’avant-garde arabe démocratique et député du Front populaire à Tunis, dont il préside le groupe parlementaire. « Nous discutons tous les ans pour savoir qui assumera quel rôle au sein du groupe. Et en effet, nous discutons ces temps-ci », reconnaît volontiers Chafik Ayadi, lui aussi député au sein du groupe parlementaire du Front populaire, élu à Sfax.

Une présidence à deux têtes en vigueur dans les faits

Pour le moment donc, Seddik reste formellement président du groupe, le temps que les élus de la gauche tranchent. « Assumer la présidence du groupe parlementaire est très fatigant », tient à préciser Ayadi. Qui ajoute : « Nous ne tenons pas à ce que Seddik quitte son poste, nous sommes tous satisfaits de son travail. »

Dans les faits, le groupe Front populaire à l’Assemblée des représentants du peuple, a déjà opté pour une présidence à deux têtes : Jilani Hammami, élu à Siliana, assure avec Seddik la charge effective de la présidence de ce groupe de quinze élus de gauche. Jilani Hammami ferait donc figure de successeur naturel à Ahmed Seddik.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique