Bolloré choisit Eiffage pour la construction d’une plate-forme portuaire au Ghana

Par Jeune Afrique avec AFP

À Lomé, le groupe Bolloré avait déjà choisi son compatriote Eiffage. © Frédérique Jouval pour J.A.

Eiffage, le géant français de la construction, construira pour Bolloré la plate-forme portuaire de Tema, au Ghana. Le contrat, d’un montant de 104 millions de dollars, a été signé le 30 octobre.

Après le port de Lomé, au Togo, livré en 2016, et celui de Freetown, en Sierra Leone, qui sera achevé mi-2018, le français Eiffage, via ses filiales Eiffage Génie Civil et RMT, conduira au Ghana un troisième projet en Afrique pour son compatriote Bolloré.

Meridian Port Services – composée de Bolloré Transport & Logistics, d’APMT et de Ghana Ports and Habour Authority – a en effet opté pour l’entreprise dirigée par Benoît de Ruffray pour la plate-forme portuaire de Tema, une structure de 97,6 hectares et d’un coût global de 104 millions d’euros, qui nécessitera quatre mois d’études et vingt-six mois de travaux, précise le communiqué d’Eiffage. Une tranche conditionnelle prévoit une éventuelle extension de 29,4 hectares à cet ensemble.

Eiffage multiplie les contrats en Afrique

Cette annonce intervient quelques jours à peine après qu’Eiffage a déclaré avoir remporté un marché pour le traitement et l’adduction d’eau potable à Dakar, au Sénégal, portant sur la fourniture et la pose de trente-huit kilomètres de tuyaux en fonte.

Le groupe français aux 14 milliards d’euros de chiffre d’affaires est également présent en Afrique dans le domaine des infrastructures routières, notamment au Sénégal, dans l’énergie – l’entreprise a remporté avec ses partenaires le marché de construction de la future centrale électrique de Sahofika à Madagascar -, dans le secteur hydraulique au Congo et au Togo, ou encore sur le centre d’enfouissement technique des déchets solides du Grand Lomé.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique