La Côte d’Ivoire et la Belgique signent une vingtaine d’accords économiques

Par Jeune Afrique avec AFP

La princesse Astrid de Belgique au siège européen des Nations unies à Genève, le 30 novembre 2015. © Salvatore Di Nolfi/AP/SIPA

La Côte d'Ivoire et la Belgique ont signé mercredi une série d'accords économiques, au terme d'une visite de trois jours d'une importante délégation belge.

Une vingtaine d’accords privés et publics ont été signés mardi et mercredi, dont ceux impliquant l’État ivoirien au palais présidentiel d’Abidjan, en présence du président Alassane Ouattara et de la princesse Astrid de Belgique. Le plus important de ces accords est la construction d’un nouveau terminal minéralier au port Abidjan par le groupe belge Sea Invest, l’un des principaux opérateurs portuaires mondiaux. Ce dernier n’a pas souhaité dévoiler les détails de ce contrat.

Le vice Premier-ministre et chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, estime que cette mission « exceptionnelle » marque un nouveau « jalon dans le développement des relations avec la Côte d’Ivoire ». Cinq ministres, plus de 200 femmes et hommes d’affaires représentant 135 sociétés et entreprises belges ont fait le déplacement, selon l’ambassadeur de Belgique à Abidjan, Hugues Chantry.

Échanges commerciaux croissants

Le ministre ivoirien de l’Intégration africaine, Ally Coulibaly, juge que la mission belge constitue « un message de confiance à l’égard d’un pays qui montre sa capacité de rebond après une décennie de crise », soulignant que la croissance économique ivoirienne était supérieure à 8% par an depuis 2012.

Les échanges commerciaux entre la Belgique et la Côte d’Ivoire ont grimpé de 72% entre 2012 et 2016, passant de 298 milliards de francs CFA (454 millions d’euros) à 514 milliards de francs CFA (783 millions d’euros), avait indiqué le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan lundi. La Belgique se classe depuis 2012 parmi les cinq premiers investisseurs européens en Côte d’Ivoire, avait-il précisé. Son pays y exporte principalement des machines agricoles, des engrais et des services d’ingénierie.

Deuxième marché européen de la Côte d’Ivoire

La Belgique, gros producteur de chocolat, constitue le deuxième marché européen de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao. La Belgique abrite la plus grande usine du numéro un mondial du cacao et du chocolat, le groupe suisse Barry Callebaut.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique