Assainissement : Hysacam obtient un prêt de 24,5 milliards de FCFA auprès d’un pool bancaire camerounais

Par - À Douala

Un camion de la société Hysacam © Capture d'écran Réussite

La Société générale du Cameroun, la Bicec et Ecobank Cameroun ont signé la convention de crédit le 19 octobre, à Yaoundé. Ce prêt bénéficie de la caution de Proparco et vise l’acquisition de 211 camions et 17 engins lourds.

Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) renforce sa flotte au Cameroun pour mieux collecter et traiter les déchets. L’entreprise, entièrement détenue par des investisseurs camerounais – parmi lesquels son PDG, Michel Ngapanoun -, a signé le 19 octobre une convention de prêt syndiqué, portant sur 24,5 milliards de Francs CFA (37,35 millions d’euros), avec un pool bancaire.

La Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec – groupe BPCE) lui octroie 11,5 milliards de Francs CFA. La Société générale du Cameroun (SGC) y contribue à hauteur de 7 milliards de Francs CFA. Ecobank Cameroun apporte 7,6 milliards de Francs CFA.

Caution de Proparco

Ce prêt bénéficie de la caution de Proparco, la filiale de l’AFD dédiée au secteur privée, et vise à acquérir 211 camions – dont onze ont déjà été livrés – et 17 engins lourds. La livraison se fera entre décembre 2017 et mars 2018.

Forte de plus de 4000 employés, Hysacam collecte 5000 tonnes d’ordures par jour dans 17 villes camerounaises et réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 25 milliards de Francs CFA sur ce marché. L’entreprise dispose également de deux centres de captage et de traitement de biogaz à Douala et Yaoundé.

Après s’être implanté au Tchad, au Niger, au Liberia et au Bénin, Hysacam a dû fermer ses filiales face à l’insolvabilité de ses clients que sont les municipalités.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique