Fermer

RDC : Tshisekedi, Kamerhe et Fayulu appellent au rassemblement le 4 août contre la révision constitutionnelle

Par Jeune Afrique

Vital Kamerhe, président de l'Union pour la nation congolaise (UNC). © AFP

Dans une lettre commune publiée mardi, l'UDPS d'Étienne Tshisekedi, l'UNC de Vital Kamerhe et l'Ecide de Martin Fayulu appellent les Congolais à se réunir le 4 août sur une grande place de Kinshasa pour dénoncer tout projet de révision de la Constitution en RDC.

Trois partis, un objectif. Barrer la route à une éventuelle candidature de Joseph Kabila à la présidentielle de 2016. Dans une lettre publiée le 29 juillet, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’Étienne Tshisekedi, l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe et l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecide) de Martin Fayulu, appellent au rassemblement des Congolais le 4 août sur une grande place de Kinshasa.

"Nous lançons un appel à la population de Kinshasa à venir nombreux assister à un meeting populaire de sensibilisation que nous organisons le lundi 4 août 2014 à la place Sainte-Thérèse de Ndjili (est de Kinshasa)", indique la déclaration des opposants lue mardi après-midi à la presse.

>> Lire aussi : Vers le troisième mandat de Joseph Kabila en 2016 ?

"Inopportunité de la révision constitutionnelle"

Conformément à la Constitution de la RDC, les organisateurs ont prévenu le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, de leur rassemblement, en précisant qu’il visait à débattre avec la population (…) plus principalement de "l’inopportunité de la révision constitutionnelle."

La lettre a également été adressée pour information au ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, et au chef de la mission de l’ONU en RDC (Monusco).

(Avec AFP)

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro