Les Seychelles finalement épargnées par la peste, les écoles rouvrent leurs portes

Par Jeune Afrique avec AFP

Un enfant et sa mère face au port de Victoria, aux Seychelles, en 2012. © Gregorio Borgia/AP/SIPA

Des tests sur deux cas présumés de peste se sont révélés négatifs, a déclaré le gouvernement seychellois ce 18 octobre. Les écoles, fermées la semaine dernière de crainte d'une propagation de l'épidémie qui sévit dans l'île voisine de Madagascar, ont rouvert.

Aux Seychelles, le ministère de la Santé a annoncé qu’un laboratoire français avait déclaré négatifs les tests effectués sur deux personnes porteuses de symptômes suspects après une visite à Madagascar où la peste a déjà fait 74 morts en deux mois.

De premiers tests avaient permis d’estimer possibles des cas de peste et douze personnes avaient été hospitalisées tandis que 320 autres étaient placées sous surveillance. Dans un communiqué, le ministère seychellois a assuré que tous les patients « pouvaient normalement vaquer à leurs occupations car ils n’avaient pas la peste ».

Toutefois, les personnes en provenance de Madagascar sont désormais placées en centre d’isolement. La peur de la peste avait amené les autorités à fermer les écoles primaires et secondaires depuis vendredi 13 octobre. Elles ont rouvert depuis.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique