États-Unis : le décret migratoire de Donald Trump à nouveau suspendu

Par Jeune Afrique avec AFP

Le président américain Donald Trump lors d'un déjeuner avec des dirigeants africains à New York, le 20 septembre 2017. © Evan Vucci/AP/SIPA

Un juge fédéral de Hawaï a suspendu l'application de la dernière version du décret migratoire de Donald Trump, quelques heures seulement avant son entrée en vigueur dans sa totalité.

Cette décision du magistrat Derrick Watson, juge fédéral à Hawaï, a une portée nationale et devrait faire l’objet d’un appel rapide du gouvernement, qui entend interdire de façon permanente le franchissement des frontières américaines aux ressortissants de sept pays.

Le décret sur l’immigration dévoilé le mois dernier vise les ressortissants de l’Iran, de la Libye, de la Syrie, du Yémen et de la Somalie, déjà concernés par de précédentes restrictions dont la Cour suprême des États-Unis a limité la portée, mais aussi ceux du Tchad et de la Corée du Nord ainsi que certains responsables vénézuéliens.

L’État de Hawaï a contesté la législation devant un tribunal fédéral de Honolulu en faisant valoir que les lois fédérales sur l’immigration ne permettent pas au président des États-Unis d’imposer des restrictions à six de ces pays.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici