Maroc : la première usine fabrication de pales d’éoliennes en Afrique inaugurée à Tanger

Par Jeune Afrique

Vue d'une ferme éolienne. © Matt Young/AP/SIPA

Siemens Gamesa Renewable Energy a inauguré, le 11 octobre, son usine de fabrication de pâles d’éoliennes, Située dans la zone franche de Tanger Automotive City, cette dernière représente un investissement de 100 millions d’euros et doit générer 600 emplois directs.

Siemens Gamesa Renewable Energy a inauguré à Tanger, le 11 octobre, son usine de fabrication de pales d’éoliennes, qui a démarré ses activités en avril. Le complexe de de 37 500 m², premier de son genre en Afrique et au Moyen-Orient, est installé dans la zone franche Tanger Automotive City, à 35 km du port de Tanger-Med.

« Cet emplacement nous donne un accès direct à des marchés parmi les plus prometteurs, ici au Maroc, mais aussi au Moyen-Orient, en Europe et dans le pourtour méditerranéen », a déclaré Markus Tacke, le directeur général de l’entreprise.

Une grande partie des pales de 63 mètres qui sont fabriquées à Tanger pour équiper les turbines d’éoliennes et les futurs modèles, qui pourraient aller jusqu’à 75 m de long, seront en effet exportés vers l’Europe, l’Afrique et le Moyen Orient, tandis qu’une autre servira le marché local.

Si aucun chiffre n’a filtré lors de l’inauguration de l’usine, Siemens annonçait en mars 2016 un investissement de 100 millions d’euros.

72 % du marché de l’éolien au Maroc

600 emplois directs et 500 emplois indirects sont annoncés par les services de communication de l’entreprise, qui précisent en outre qu’un centre de formation de 3 500 m² a été créé afin de faciliter le transfert de connaissances techniques et opérationnelles entre le Danemark et Tanger – c’est en effet l’acquisition, en 2004, de l’entreprise danoise Bonus Energy, qui a fait de Siemens un acteur majeur de l’éolien.

L’entité Siemens Gamesa Renewable Energy est née en avril de la fusion de l’espagnol Gamesa Corporación Tecnológica et de Siemens Wind Power. Elle affiche 2,1 GW de capacité installée en Afrique (Maroc, Algérie, Égypte, Afrique du Sud, Tunisie, Mauritanie, Kenya et Maurice) et 72 % de part de marché dans le secteur au Maroc, où elle entend profiter de la forte croissance des projets d’énergie verte.

Le royaume s’est fixé pour objectif de générer 42 % de son électricité à partir de sources renouvelables à l’horizon 2020 et 52 %, dont 20 % à partir d’éoliennes, en 2030. Dans le pays, Siemens Gamesa a notamment livré les installations de Tarfaya (300 MW), Tanger (140 MW) ou encore Essaouira (60 MW).