Algérie : le sélectionneur Lucas Alcaraz limogé après la défaite face au Cameroun

Par Jeune Afrique avec AFP

Riyad Mahred et Mohamed Amine Ben Amor lors du match Tunisie-Algérie du 19 janvier 2017 à Franceville, au Gabon. © Sunday Alamba/AP/SIPA

La Fédération algérienne de football (FAF) a limogé le 11 octobre le sélectionneur espagnol de l'équipe nationale, Lucas Alcaraz, nommé il y a six mois à peine.

Réunis le 11 octobre à Alger, les membres du bureau fédéral de la FAF ont décidé à l’unanimité du limogeage de l’entraîneur national, l’Espagnol Lucas Alcaraz. Le départ de ce dernier est immédiat, avant même le match contre le Nigeria, dernière rencontre des qualifications pour le Mondial en Russie, prévu le 10 novembre à Constantine, dans l’est de l’Algérie.

Le sort de Luis Alcaraz paraissait scellé et son départ acquis depuis le nouveau naufrage des Fennecs face au Cameroun (0-2), le 7 octobre à Yaoundé. Les discussions concernant les indemnités de rupture de son contrat, qui courait jusqu’en 2019, devraient commencer dans les prochains jours.

« Solution à l’amiable »

Même le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, qui l’avait fait venir en Algérie en avril 2017 et l’a longtemps soutenu face aux critiques, s’était semble-t-il résolu à son départ. Dans une interview ce week-end, il avait évoqué « une solution à l’amiable » pour rompre le contrat de l’Espagnol tout en affirmant qu’elle interviendrait après le match contre le Nigeria.

À sa nomination en avril dernier, Lucas Alcaraz, 51 ans, était le 4e sélectionneur à prendre la tête de l’équipe nationale algérienne depuis le départ de Vahid Halilhodzic à l’issue du Mondial-2014, durant lequel les Fennecs avaient effectué le meilleur parcours de leur histoire, défaits en 8e de finale en prolongations face à l’Allemagne, futur champion du monde.