France : l’assaillant de Marseille était bel et bien Tunisien

Par Jeune Afrique avec AFP

Des soldats patrouillent à l'extérieur de la gare Saint-Charles, à Marseille, après une attaque au couteau le 1er octobre 2017, qui a coûté la vie à deux jeunes femmes. © Claude Paris/AP/SIPA

L’auteur de l’attaque au couteau, qui a coûté la vie dimanche à deux jeunes femmes sur le parvis de la gare de Marseille, a été formellement identifié par les autorités françaises comme étant Ahmed Hanachi, un Tunisien âgé de 29 ans.

L’annonce a été faite mardi par le ministère de l’Intérieur Gérard Collomb, à l’Assemblée nationale à Paris. « Tout au long de ces années, il avait emprunté à la fois en France dans les années 2005-2006 mais en même temps en Italie, les identités les plus variées, déclarant tantôt qu’il était Marocain, Algérien ou Tunisien », a-t-il expliqué.

« Ce n’est qu’en remontant grâce à nos services la piste qui était ouverte à partir de l’attentat (…) que nous avons pu avoir » l’identification de l’assaillant, a-t-il ajouté. Deux jours avant son passage à l’acte, il avait été interpellé vendredi à Lyon pour vol à l’étalage. D’après le procureur de Paris, il avait alors présenté aux policiers un passeport tunisien au nom de Ahmed Hanachi.

Des interpellations à Marseille

L’enquête policière a également conduit à l’interpellation mardi de plusieurs personnes dans le centre de Marseille, selon des sources concordantes.

Peu après le double meurtre, l’assaillant s’est ensuite rué sur une patrouille Sentinelle, avant d’être abattu par des militaires. Le groupe État islamique a revendiqué l’attaque dimanche soir, dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici