Mondial 2018 : la Côte d’Ivoire privée de plusieurs de ses cadres contre le Mali vendredi

Par Jeune Afrique avec AFP

Le sélectionneur des Elephants Marc Wilmots pendant l'Euro 2016, le 26 juin 2016. © Martin Meissner/AP/SIPA

Les Éléphants seront privés de plusieurs joueurs-clés pour affronter le Mali vendredi à Bamako, lors de la 5e et avant-dernière journée des qualifications zone Afrique pour le Mondial-2018 de football.

Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, le Belge Marc Wilmots, a annoncé lundi 2 octobre les forfaits sur blessure de cinq joueurs phares qui figuraient initialement sur la liste des 24 retenus. Les Éléphants devront ainsi se passer de leur capitaine Gervinho (Hebei Fortune/CHN), de Jean-Michaël Séri (OGC Nice/FRA), de Seydou Doumbia (Sporting Lisbonne/POR), d’Adama Traoré (Goztepe/TUR),et de Wilfried Bony (Swansea/ENG). Ce dernier devait effectuer son retour dans le groupe après une longue absence.

Zaha et Gradel blessés

La composition de la nouvelle feuille de match s’annonce d’autant plus complexe que deux pièces maîtresses, Wilfried Zaha (Crystal Palace/ENG) et Max Alain Gradel (Toulouse FC/FRA), également blessés, manquaient déjà à l’appel. « Nous allons recomposer l’équipe, j’ai sous la main des éléments qui peuvent pallier ses absences, mais je ne dévoilerai pas mes batteries. Nous allons préparer au mieux le déplacement au Mali, où je m’attends à un environnement hostile » a déclaré Marc Wilmots face à la presse.

Le défenseur Mamadou Bagayoko (OH Louvain/BEL) et l’attaquant Nicolas Pépé (Lille/FRA) ont d’ores et déjà été appelés en renfort. L’enjeu est de taille : à l’issue de la 4e journée dans le groupe C, la Côte d’Ivoire est leader avec 7 points, suivent le Maroc 6 pts, le Gabon 5 pts et le Mali 2 pts. Le premier du groupe sera qualifié pour le Mondial.